Economie

Les parties prenantes de SEFAN / SWEAN développent des stratégies d’autonomisation des femmes dans l’agro-industrie au Nigeria

Les parties prenantes de SEFAN / SWEAN développent des stratégies d'autonomisation des femmes dans l'agro-industrie au Nigeria

Le projet de soutien à l’entrepreneuriat féminin dans le secteur agroalimentaire au Nigéria (SEFAN / SWEAN) a accueilli un atelier d’écriture pour les parties prenantes de plusieurs institutions afin de réfléchir à des solutions de formation pratiques pour autonomiser les femmes dans l’agro-industrie dans les États de Kaduna et d’Oyo à partir de mai 2021, la formation est conforme à l’exécution du mandat du projet au cours des 16 prochains mois.

Parties prenantes de l’Institut fédéral de recherche industrielle (Oshodi), de l’Institut nigérian de recherche sur les produits stockés (NSPRI), de l’Agence de développement des petites et moyennes entreprises du Nigéria (SMEDAN), de l’Organisation standard du Nigéria (SON), du Conseil nigérian de promotion des exportations (NEPC), de l’Agence nationale for Food and Drug Administration and Control (NAFDAC), et l’IITA se sont réunis dans l’atelier d’écriture de deux jours organisé par le projet SEFAN / SWEAN en collaboration avec l’IITA.

Ils ont identifié des messages clés et un soutien stratégique à transmettre aux femmes du secteur agroalimentaire afin de les autonomiser dans leurs activités de production, de transformation et d’affaires alimentaires, le projet est en partenariat avec les programmes de développement du gouvernement de l’État d’Oyo et de Kaduna et est financé par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères au Nigéria. La responsable du projet, Zainatou Sore, a déclaré: «Le projet cible les femmes entrepreneurs issues de groupes souvent marginalisés qui sont impliquées dans différents secteurs de la chaîne de valeur agricole, de la ferme à la table».

Le professeur Lateef Sanni, professeur de science et technologie alimentaires et chef de projet du projet BASICS-II à l’IITA, a animé l’atelier d’écriture, engageant de manière interactive et obtenant les contributions des participants. Il a déclaré que le manuel de formation à développer à la fin de l’atelier de rédaction couvrirait les secteurs spécifiques sur lesquels les femmes de l’agro-industrie avaient demandé une formation.

  Nigéria : Des déplacés dans le nord du pays expriment leur espoir de rentrer chez eux
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top