Economie

Dimensions économiques et leur rôle dans la crise tchadienne actuelle

Dimensions économiques et leur rôle dans la crise tchadienne actuelle

Située au centre du continent africain, la République du Tchad est un pays enclavé bordé par la Libye au nord, le Soudan à l’est, la République centrafricaine au sud, et le Cameroun, le Nigeria et le Niger à l’ouest (avec lesquels il partage le lac Tchad). Elle est membre de la Communauté monétaire et économique de l’Afrique centrale (CEMAC) qui comprend le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon.

Le Tchad est le cinquième plus grand pays africain en termes de zone géographique, avec une population en croissance rapide de 15,81 millions de personnes (est. 2019). Son produit intérieur brut (PIB) par habitant est de 1 645 $ en parité de pouvoir d’achat (PPA) selon la Banque mondiale (2019).

La République du Tchad possède les dixièmes plus grandes réserves de pétrole d’Afrique, le plus grand nombre de chameaux au monde et se classe près des dix premiers pour les chèvres, les moutons et les bovins. L’extraction de l’or est un secteur économique très émergent.

L’économie tchadienne est diverse et plurielle ; Avant la découverte du pétrole, l’agriculture, la pêche et le pastoralisme étaient l’épine dorsale de l’économie nationale du pays ; Le World Factbook estimait en 1998 que l’agriculture, la pêche et le pastoralisme représentaient près de 40 pour cent du PIB et employaient 80 pour cent de la population active. L’agriculture domine toujours l’économie tchadienne même après la découverte du pétrole, malgré la négligence du secteur. Il représente 44 % du PIB ; Mais ce chiffre à lui seul n’explique pas l’importance de l’agriculture et de l’élevage dans la société. Environ 85 pour cent de la population du Tchad dépendent principalement de ces activités pour leur subsistance.

  Djibouti appelle à donner la priorité aux pays les moins avancés pour relever les défis économiques

Dans le secteur agricole, le coton représente la moitié des recettes d’exportation et le bétail, y compris les chameaux, les vaches, les moutons fourni l’essentiel du reste. En outre, les Tchadiens produisent de nombreuses cultures agricoles et animales pour leur propre consommation et les exportent également vers les pays voisins.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top