Economie

Le deuxième puits de ReconAfrica dans le bassin de Kavango en Namibie confirme un système pétrolier fonctionnel

Le deuxième puits de ReconAfrica dans le bassin de Kavango en Namibie confirme un système pétrolier fonctionnel

Reconnaissance Energy Africa (ReconAfrica), a annoncé que la Société a mis en place un tubage intermédiaire et est heureuse de rapporter les résultats géologiques dans la première section du deuxième puits (6-1), qui confirme à nouveau un système pétrolier en activité dans le bassin sédimentaire de Kavango.

La société renforce également sa norme environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) et s’engage à investir un minimum de 10 millions de dollars canadiens (125 millions de dollars namibiens) en dépenses ESG dans la région de Kavango dans laquelle elle exerce ses activités.

Conformément à son engagement envers le gouvernement namibien, le 5 mai 2021, la Société a commencé les opérations de forage de son deuxième puits (6-1), d’un programme initial de trois puits pour poursuivre l’évaluation des systèmes d’hydrocarbures conventionnels confirmés dans le premier puits. (6-2) dans le bassin sédimentaire de Kavango. Après avoir posé et cimenté un tubage de surface de 17 ½ » à 150 m, plus tôt ce mois-ci, ReconAfrica a atteint le point de tubage intermédiaire, posé un tubage en acier de 12 ¼ » et a terminé l’opération de cimentation. Le tubage et la cimentation en acier sont des éléments clés de tout forage de puits de pétrole pour protéger les aquifères naturels. Ce travail a été réalisé conformément aux normes internationales et aux meilleures pratiques.

Sur la base de l’analyse initiale de cette première section, ReconAfrica a le plaisir de rapporter 134 m (440 pieds) d’indices de pétrole léger et de gaz du puits 6-1. Les spectacles sont de caractère similaire à ceux observés dans le puits 6-2, à 16 km au sud. Ce deuxième puits (6-1), comme le premier puits (6-2), se trouve dans le même sous-bassin, montre clairement qu’un système pétrolier conventionnel fonctionne.

  Afreximbank introduit un instrument financier pétrolier pour les opérateurs africains

Jim Granath, directeur, ReconAfrica : « Dans ces deux premiers puits, les nombreux salons pétroliers et gaziers, avec une telle variété, sont certainement remarquables. Il est très encourageant de voir des sections clastiques et carbonatées épaisses qui semblent avoir des caractéristiques de réservoir similaires à celles observées dans de nombreuses autres provinces pétrolières», avec l’achèvement de l’opération de tubage intermédiaire, la Société fore plus tôt que prévu pour terminer les opérations de forage du puits 6-1 d’ici la fin juin 2021.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top