Economie

Le directeur de l’USAID tient des pourparlers économiques au Soudan

Le directeur de l'USAID tient des pourparlers économiques au Soudan

Dans un effort occidental pour soutenir le gouvernement de transition du Soudan après des décennies de règne de l’ancien président Omar al-Bashir, l’administratrice de l’USAID, Samantha Power, s’est rendue au Soudan, hier dimanche, Samantha Power a fait l’éloge de la phase de transition au Soudan, lors d’une visite dans le pays au cours de laquelle elle discute avec des responsables des besoins économiques et humanitaires urgents.

« Je me concentre sur cette visite (…) directement sur les besoins de développement économique du Soudan et les besoins humanitaires en cours », a déclaré le directeur de l’Agence américaine pour le développement international lors d’une conférence de presse dans la capitale soudanaise, Khartoum, Power a indiqué que les États-Unis visent à aider le Soudan à « revitaliser l’économie » et à « attirer les investissements étrangers », selon l’agence française, le responsable américain a ensuite rencontré le ministre soudanais des Affaires étrangères, et elle rencontrera également d’autres hauts responsables avant son départ demain, mardi.

Samedi, Power s’est rendu au Darfour, dans l’ouest du Soudan, où elle s’est entretenue avec des personnes déplacées pendant le conflit, il s’agit de la deuxième visite de Power au Soudan, car elle a effectué sa première visite dans le pays en 2004 alors qu’elle menait une enquête sur le « génocide au Darfour », selon son tweet de samedi, le Soudan traverse une phase de transition difficile depuis le renversement du président Omar el-Béchir en avril 2019, la présence de Power au Soudan est la dernière d’un haut responsable américain dans le pays cherchant à mettre fin à des décennies d’isolement sous Bashir, il convient de noter qu’en décembre, Washington a retiré le Soudan de sa liste d’États parrainant le terrorisme et s’est par la suite engagé à aider le pays à payer ses arriérés envers la Banque mondiale.

  Augmenter les investissements en Afrique ou risquer de manquer la date limite des objectifs de développement durable de l'ONU
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top