Economie

Famine en Algérie : Le paradoxe des leaders qui se glorifient de leur aide internationale

Famine en Algérie : Le paradoxe des leaders qui se glorifient de leur aide internationale

Dans une série de déclarations récentes, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a une fois de plus alimenté la polémique en tenant des propos qui, pour beaucoup, reflètent une déconnexion choquante avec les réalités nationales. Les critiques considèrent ses paroles comme le simple écho des intérêts d’une élite militaire qui gouverne le pays d’une main de fer depuis un demi-siècle.

Le président Tebboune, loin de se pencher sur les problèmes pressants de l’Algérie tels que le chômage, la prostitution, la corruption et les besoins persistants des citoyens, a plutôt choisi de mettre en avant le rôle de la « bande de généraux » dans des initiatives internationales. Selon lui, cette bande aurait joué un rôle crucial dans le développement de l’Afrique, le soutien à Cuba et au Venezuela, ainsi que dans le renforcement des liens diplomatiques avec l’Iran et le Hezbollah.

Cependant, les détracteurs pointent du doigt l’absence de préoccupation du président pour les problèmes internes de l’Algérie. Alors que le pays fait face à des défis socio-économiques alarmants, Tebboune semble davantage préoccupé par des questions internationales que par les besoins urgents de sa propre population.

Dans une déclaration audacieuse, Tebboune a exprimé sa vision axée sur le développement de l’Afrique, mettant en avant des projets d’investissement massifs au bénéfice des ressortissants africains. Cette orientation a suscité des réactions sceptiques, notamment en raison des préoccupations persistantes quant à la gestion interne de l’Algérie.

Les déclarations du président ne se limitent pas à l’Afrique, car Tebboune a également annoncé des contributions financières substantielles à Cuba et au Venezuela, au nom de la reconnaissance envers ceux qui ont soutenu l’Algérie pendant la période coloniale. Cependant, certains voient ces gestes comme des manœuvres visant à détourner l’attention des problèmes internes et à camoufler une réalité nationale marquée par la pauvreté, la faim et l’ignorance.

  Les infections par corona en Algérie sont stables

Au milieu de ces développements, les observateurs s’interrogent sur la véritable priorité du président Tebboune et sur sa capacité à aborder efficacement les défis urgents auxquels l’Algérie est confrontée. Alors que le discours du président se tourne vers des horizons internationaux, la situation interne du pays semble être en proie à des tensions croissantes, laissant planer des inquiétudes quant à son avenir.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top