Economie

Le Fonds africain pour l’économie circulaire vise à renforcer les économies africaines grâce à l’innovation en matière de croissance verte

Le Fonds africain pour l’économie circulaire vise à renforcer les économies africaines grâce à l’innovation en matière de croissance verte

« Avec plus de 62 % des pays africains dépendant des ressources naturelles pour leur PIB, l’économie circulaire est essentielle à la croissance du continent », a déclaré Anthony Nyong, directeur du Département du changement climatique et de la croissance verte à la Banque africaine de développement, les investissements et les politiques innovantes peuvent augmenter « Cela contribue à hauteur de 2,2 % au PIB de l’Afrique, génère 11 millions d’emplois et crée une économie circulaire mondiale d’une valeur de 526 milliards de dollars américains ».

M. Nyong’o s’exprimait vendredi à Nairobi au nom de Kevin Kariuki, vice-président du Groupe de la Banque africaine de développement pour l’énergie, le changement climatique et la croissance verte, lors d’une table ronde sur le thème : « Transformer les économies africaines grâce à des solutions d’économie circulaire ; Cas du Fonds africain pour l’économie circulaire. Cette session a été organisée par le Département Changement climatique et croissance verte de la Banque africaine de développement à travers le Fonds africain pour l’économie circulaire, et s’est tenue en marge des Assemblées annuelles 2024 de la Banque qui se sont tenues dans la capitale kenyane du 27 au 31 mai.

L’événement a mis en lumière les moyens de stimuler les économies africaines grâce à des solutions d’économie circulaire, chaque participant apportant son point de vue sur la promotion de l’économie circulaire à travers le continent. Le Comité a convenu que l’économie circulaire, dans la mesure où elle promet de libérer des milliards de dollars de potentiel économique et d’aider l’Afrique à relever les défis de la triple crise mondiale, est cruciale pour le développement durable en Afrique, « Nous devons modifier les politiques et la législation et sensibiliser à l’économie circulaire en Afrique », a déclaré l’ambassadrice de Finlande au Kenya, Birkka Tapiula. « La Finlande appelle les pays et les donateurs à se joindre à nous pour soutenir cette transition à travers la Facilité.

  KPL s'inscrit auprès de KEPSA pour la croissance du football au Kenya

« Offrir des opportunités aux jeunes est crucial et je suis fier de constater l’impact positif que l’installation a eu dans ce domaine », a déclaré Sato Santala, directeur général du Fonds nordique de développement.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top