Economie

Le Kenya tombe dans la première récession en deux décennies

Le Kenya tombe dans la première récession en deux décennies

L’économie kényane s’est effondrée dans une récession pour la première fois en près de deux décennies après la contraction du PIB pour un deuxième trimestre consécutif en septembre 2020.

La production économique a reculé de 1,1% au troisième trimestre et de 5,5% au deuxième trimestre, selon un rapport publié mercredi par le Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS).

La contraction est attribuable à une forte baisse des secteurs de l’hôtellerie et de l’éducation et à un ralentissement de la fabrication, du commerce de détail et des services.

La récession au Kenya correspond à la tendance plus large de l’Afrique à entrer dans sa première récession en 25 ans, selon la Banque mondiale. Le ralentissement de l’activité économique devrait coûter au continent au moins 115 milliards de dollars de pertes de production et pousser 40 millions de personnes dans la pauvreté, annulant au moins cinq années de progrès à cet égard.

Le secteur de la restauration et de l’hébergement au Kenya a reculé de 83,2% au T2 et de 57,9% au T3, tandis que le secteur de l’éducation a chuté de 56% au T2 et de 42% au T3.

Les mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19, peu de temps après l’annonce du premier cas en mars, ont eu un impact négatif sur l’économie au cours du deuxième trimestre, bien qu’elle ait commencé à se redresser alors que les verrouillages étaient progressivement assouplis.

La dernière récession du Kenya – définie comme deux trimestres consécutifs de croissance négative par la KNBS – remonte à 2002 lors du transfert du pouvoir de l’ancien président Daniel arap Moi à Mwai Kibaki.

  Après deux ans d'interruption due à la guerre, le réseau de télécommunications de la région du Tigré reprend du service

L’économie s’est contractée pour la dernière fois au troisième trimestre de 2008 en raison d’un mélange de crise financière mondiale et de violence post-électorale de 2007-2008.

Cependant, l’économie devrait «rebondir fortement en 2021», selon un communiqué de la Banque centrale du Kenya (CBK) mercredi.

La reprise sera soutenue par «l’éducation, l’industrie manufacturière, les exportations résilientes, l’agriculture» et le plan de relance économique du gouvernement, selon la banque.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top