Economie

Nestlé et Technoserve dévoilent un projet ciblant 5 000 agriculteurs dans quatre chaînes de valeur au Nigéria

Nestlé et Technoserve dévoilent un projet ciblant 5 000 agriculteurs dans quatre chaînes de valeur au Nigéria

Nestlé, IDH the Sustainable Trade Initiative et TechnoServe ont annoncé le lancement du projet Developing Inclusive Grain Value Chains, cette initiative aidera 5 000 petits agriculteurs à gagner leur vie en fournissant à Nestlé du maïs, du soja, du mil et du sorgho de haute qualité, le projet de sept mois permettra un approvisionnement plus inclusif et transparent en maïs, soja, mil et sorgho pour les opérations de Nestlé au Nigéria.

L’intégration des petits exploitants dans une chaîne de valeur comme celle de Nestlé profitera non seulement aux agriculteurs – qui verront des revenus accrus grâce à la vente sur des marchés stables et formels – mais aussi à l’entreprise, qui bénéficiera d’un approvisionnement régulier en cultures locales. L’importance des chaînes d’approvisionnement locales a été soulignée au cours de l’année écoulée, la pandémie COVID-19 ayant perturbé le transport maritime mondial.

Au cours des dernières années, Nestlé a travaillé avec de petits exploitants agricoles et des agrégateurs de l’État de Kaduna, au Nigéria, pour améliorer la qualité des cultures, réduisant considérablement les taux de rejet de plus de 30% à 4%. Les régimes pluviométriques anormaux causés par le changement climatique font qu’il est difficile pour les agriculteurs de sécher correctement leurs céréales, et il est donc difficile de s’appuyer sur et de maintenir la qualité des récoltes.

Le projet Développer des chaînes de valeur céréalières inclusives impliquera les parties prenantes de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement pour relever ces défis. Le projet travaillera avec six petites et moyennes entreprises (PME) qui regroupent les cultures et les fournissent aux usines Nestlé. L’initiative renforcera les capacités des entreprises tout au long de la chaîne de valeur céréalière: les agrégateurs et sous-agrégateurs recevront une formation sur la manutention, le stockage et les tests appropriés du grain, ainsi que sur les compétences entrepreneuriales et financières, tandis que les partenaires logistiques recevront une formation sur la manutention appropriée. et stockage du grain pendant le transit. L’initiative travaillera également avec les agents de vulgarisation des agrégateurs pour fournir une formation en agronomie aux agriculteurs, en mettant l’accent sur les bonnes pratiques agricoles et la gestion après récolte.

  La France est prête à prêter au Soudan 1,5 milliard de dollars

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top