Economie

Coca-Cola vend une partie de sa participation dans Coca-Cola Beverages Africa via une introduction en bourse

Coca-Cola vend une partie de sa participation dans Coca-Cola Beverages Africa via une introduction en bourse

La société Coca-Cola et Coca-Cola Beverages Africa (CCBA) ont annoncé leur intention de lister CCBA en tant que société cotée en bourse, la société Coca-Cola a l’intention de vendre une partie de sa participation dans CCBA via une offre publique initiale. Cette décision est conforme à l’objectif de The Coca-Cola Company de concentrer ses ressources sur la création de marques et d’innovation appréciées des consommateurs.

Les sociétés prévoient une introduction en bourse dans les 18 prochains mois. Le moment exact dépendra d’un certain nombre de facteurs, y compris les conditions macroéconomiques. Les actions seront cotées à Amsterdam et à Johannesburg, Amsterdam étant la principale bourse.

L’introduction en bourse permettra à CCBA d’opérer en tant qu’entreprise indépendante, centrée sur l’Afrique, basée en Afrique du Sud, gérée et domiciliée. Les plans soulignent la conviction et l’engagement continus et à long terme de The Coca-Cola Company envers le continent africain et le leadership de CCBA d’Afrique du Sud.

«The Coca-Cola Company considère l’Afrique comme un marché de croissance clé et considère une cotation distincte de CCBA comme une opportunité de fournir une base d’investisseurs large, solidaire et à long terme pour le développement continu de l’entreprise», a déclaré Bruno Pietracci, président de l’unité opérationnelle Afrique de The Coca-Cola Company.

«Une cotation autonome pour CCBA permettra à l’embouteilleur de s’appuyer sur sa trajectoire de croissance et d’accéder au capital de manière indépendante pour répondre aux besoins d’investissement de l’entreprise, ce qui est idéal pour les parties prenantes à travers l’Afrique», a déclaré Jacques Vermeulen, PDG de CCBA, The Coca-Cola Company a retenu Rothschild & Co. pour conseiller sur l’introduction en bourse.

  Sortir des starting-blocks : un an de l'AfCFTA
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top