Politique

L’UA nomme l’ex-président ghanéen John Mahama comme envoyé en Somalie

L'UA nomme l'ex-président ghanéen John Mahama comme envoyé en Somalie

Cette nomination intervient quelques jours à peine après qu’un envoyé spécial du bureau du ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mutlaq bin Majed Al-Qahtani, ait été envoyé en Somalie pour dialoguer avec les rivaux politiques du pays, l’Union africaine (UA) a nommé l’ancien président ghanéen John Dramani Mahama comme son haut représentant en Somalie, pour aider à la médiation entre les parties prenantes qui n’ont pas réussi à s’entendre sur un calendrier électoral et sur qui devrait gérer les scrutins.

Le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a fait cette annonce dans un communiqué samedi, affirmant que Mahama travaillera avec les parties prenantes somaliennes pour parvenir à un compromis mutuellement acceptable vers une résolution globale de l’impasse électorale dans les plus brefs délais, «Dans l’accomplissement de son mandat, Mahama sera soutenu par les soldats de la paix servant dans le cadre de la Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom) pour garantir que les efforts de médiation et l’opération de soutien de la paix travaillent ensemble de manière transparente», a-t-il déclaré.

L’UA espère que cette nomination garantira la démocratie en Somalie et aidera à réduire la menace qui pèse sur la stabilité du pays et de la région dans son ensemble.

Les élections parlementaires devaient initialement avoir lieu en 2020 et l’élection présidentielle en février 2021, mais les deux ont été retardées en raison de querelles entre les parties prenantes et de désaccords sur les modalités de vote, dans un premier temps, le Président fédéral Mohamed Abdullahi Farmaajo et la Chambre basse du parlement bicaméral de Somalie ont préféré un suffrage universel unipersonnel à une voix.

  Le cabinet de courtage mondial Willis Towers Watson nomme Nana Gaisie à la tête des activités au Ghana

Certains préféraient une élection indirecte où les délégués choisis parmi les clans éliraient les membres du Parlement, mais des discussions entre le président Farmaajo et les présidents des cinq États membres fédéraux (FMS) – Galmudug, Hirshabelle, Puntland, Southwest et Jubbaland – ainsi que le maire de Mogadiscio à Dusamareb, une ville de l’arrière-pays du centre de la Somalie, un accord a été signé le 17 septembre 2020, ouvrant la voie à une élection indirecte qui se tiendra dans le pays de la Corne de l’Afrique en 2021.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top