Politique

Le Tchad et le Soudan discutent de la démobilisation de leurs «  milices  » de Libye

Le Tchad et le Soudan discutent de la démobilisation de leurs `` milices '' de Libye

Le Soudan et le Tchad ont discuté des arrangements pour le désarmement et la démobilisation des milices des deux pays, qui sont à l’intérieur des territoires libyens, après la stabilité de la situation là-bas et la formation d’un gouvernement d’unité nationale dirigé par Abdel-Hamid Dabaiba, cela s’est produit lors d’une réunion tenue par la ministre soudanaise des Affaires étrangères, Mariam Al-Mahdi, à Khartoum, avec l’envoyé du Conseil militaire de transition au Tchad, Abdel-Karim Idris.
Une déclaration du ministère soudanais des Affaires étrangères a déclaré que la réunion « a débattu des moyens de renforcer la coopération entre les deux pays et de la manière dont le Tchad peut bénéficier de l’expérience de transition du Soudan ».
Il a ajouté que la réunion a également débattu « des défis auxquels les deux pays sont confrontés, en particulier les arrangements de désarmement, de démobilisation et de réintégration des milices soudanaises et tchadiennes situées à l’intérieur des territoires libyens, après que les conditions y ont été stabilisées et que le gouvernement d’union nationale a été formé », en février 2020, un rapport des Nations Unies a révélé que des membres de groupes armés de la région du «Darfour» dans l’ouest du Soudan combattent dans les rangs de la milice de Haftar en Libye.
En plus des milices soudanaises, il y a des éléments des milices d’opposition au Tchad et des forces russes «Wagner» en Libye.
Pendant plusieurs années, le pays riche en pétrole a souffert d’un conflit armé, avec le soutien des pays arabes et occidentaux, des mercenaires et des militants étrangers, pendant des mois, la Libye a connu une percée politique. Le 16 mars, une autorité élue unifiée, comprenant un gouvernement et un conseil présidentiel, a pris ses fonctions de conduire le pays aux élections législatives et présidentielles du 24 décembre.

  Le Mali soumet une nouvelle proposition à la CEDEAO pour prolonger la période de transition de 24 mois
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top