Politique

39 tués dans deux attaques dans l’est de la RDC

39 tués dans deux attaques dans l'est de la RDC

Des observateurs en République démocratique du Congo ont annoncé, lundi, qu’au moins 39 personnes avaient été tuées dans deux attaques dans l’est du pays, dimanche soir, le groupe « Kivu Security Tracker » a déclaré dans un communiqué qu ‘ »au moins 20 civils ont été tués pendant la nuit dans le village de Bugha, tandis qu’au moins 19 ont été tués dans le village de Chappi » dans la région de l’Ituri, le groupe est un projet conjoint du Congo Research Group et de Human Rights Watch.

Dans ce contexte, la chaîne française « France 24 » a rapporté qu’un dirigeant de la société civile en République démocratique du Congo a accusé la milice des « Forces démocratiques alliées » d’être derrière les deux dernières attaques, le site Internet français a déclaré que les «Forces démocratiques alliées» sont un groupe ougandais accusé d’avoir commis une série de massacres au cours des 18 derniers mois.

D’autre part, deux responsables locaux à Buga ont révélé que les assaillants avaient visé un camp de déplacés dans leur village.

Ils ont déclaré que 36 corps avaient été retrouvés à ce jour à Buga, un nombre qui n’a pas encore été confirmé par les autorités de la RDC, selon la même source, il est à noter que les deux villages sont situés à 10 km l’un de l’autre à la frontière entre le Nord-Kivu et l’Ituri, une zone qui a été témoin de conflits ethniques et d’attaques menées par les << Forces démocratiques alliées >>, que Washington accuse d’être associées à << l’Etat islamique « , cependant, jusqu’à 11h30 GMT, les forces n’ont pas revendiqué la responsabilité des deux dernières attaques à Buga et Chappe.

  Chiffres officiels : Voici le vrai nombre de patients du Coronavirus dans les hôpitaux d’Algérie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top