Politique

Le ministère malien des Affaires étrangères appelle à une compréhension et une lecture plus réaliste et pragmatique des événements

Le ministère malien des Affaires étrangères appelle à une compréhension et une lecture plus réaliste et pragmatique des événements

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a demandé à la communauté internationale de prendre toute l’ampleur de la situation particulière au Mali, qui a plongé depuis 2012 dans une crise multidimensionnelle, appelant à une compréhension et une lecture plus réalistes et pragmatiques des événements qui ont eu lieu le 25 mai dans ce pays.

Le chef de la diplomatie malienne, lors d’une rencontre à Bamako avec des ambassadeurs et des représentants d’organisations internationales accrédités au Mali, a exprimé sa gratitude « aux pays africains frères et à la communauté internationale pour les sacrifices qu’ils ont consentis aux côtés de son pays, et aux pays et organisations internationales, notamment la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour son soutien continu à travers ses sommets consacrés à la situation au Mali.

Le ministre des Finances a déclaré qu’«après que de nouvelles autorités ont pris la direction de la phase de transition, le sommet extraordinaire des dirigeants des pays de cette organisation régionale, tenu à Accra le 30 mai, a suspendu l’adhésion du Mali, Abdoulaye Diop a ajouté : «Nos efforts doivent être concentrés sur la réussite de la transition. La levée des procédures de suspension et un engagement constructif avec les autorités de transition et tous les acteurs financiers y contribueront grandement, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération financière internationale a réitéré la volonté des autorités de transition de respecter tous les engagements pris, notamment, d’organiser des élections crédibles et transparentes dans les délais, une mise en œuvre intelligente et efficace de l’Accord de paix et de réconciliation, et de mettre en œuvre des réformes institutionnelles afin de doter le pays d’institutions de gouvernance crédibles, d’améliorer la sécurité et d’assurer le retour de l’administration dans tout le pays.

  L'Union européenne appelle le gouvernement ougandais à respecter la liberté d'expression et de mouvement

A l’issue de la rencontre, Diop a exprimé sa volonté de faire en sorte que le Mali retrouve sa place sur la scène internationale et de poursuivre son engagement constructif avec la communauté internationale. Il a souligné que « la solidarité et la compréhension des pays et de la communauté internationale est ce dont le Mali a besoin ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top