Politique

Amnesty International révèle les ravages massifs causés par le conflit séparatiste au Cameroun

Amnesty International révèle les ravages massifs causés par le conflit séparatiste au Cameroun

Amnesty International a annoncé mercredi matin que de nouvelles recherches et images satellite révélaient une « énorme échelle de dévastation » causée par le conflit dans le sud-ouest et le nord-ouest du Cameroun, « Toutes les parties au conflit dans les régions anglophones du Cameroun ont commis des violations des droits humains, et les civils sont pris au milieu », a déclaré Fabien Offner, chercheur sur l’Afrique centrale à Human Rights Watch.

Le Cameroun est en proie à des troubles et des attaques contre des civils depuis que les deux régions anglophones ont annoncé fin 2016 qu’elles voulaient faire sécession et former un nouveau pays appelé Ambazonie, les anglophones se plaignent depuis longtemps d’être traités comme des citoyens de seconde zone dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, où la majorité de la population est française, selon Amnesty International, des violences ont éclaté entre les forces de l’État et les mêmes groupes séparatistes armés dissidents en 2017, lorsque les autorités ont réprimé les manifestations antigouvernementales. « L’intervention du gouvernement a été limitée et il y a un silence presque complet de la communauté internationale », indique le communiqué, amnesty International affirme qu’il est très difficile de recueillir des informations précises et que les données gouvernementales sont rares sur la crise des droits humains qui se déroule dans ces régions, « Mais ce n’est pas une excuse pour détourner le regard. Sans une action ferme des autorités et de la communauté internationale, les civils continueront de faire les frais de la crise », a-t-elle ajouté.

Amnesty International a utilisé des témoignages et des analyses d’images satellite pour documenter comment des dizaines de civils ont été traumatisé, tués et plusieurs villages incendiés et détruits.

  Symposium international sur "La préservation et la protection du patrimoine culturel dans le bassin du lac Tchad"
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top