Politique

Une cheffe de tribu juive nigériane libérée près d’un mois après son arrestation

Une cheffe de tribu juive nigériane libérée près d'un mois après son arrestation

Les autorités nigérianes ont libéré la cheffe d’une faction juive appartenant aux tribus Igbo, environ un mois après son arrestation, ainsi que 3 touristes israéliens, les autorités soupçonnaient les trois touristes israéliens d’avoir des liens avec les séparatistes après avoir salué leur arrivée dans le pays, les autorités ont libéré le chef de tribu, Lisbon Agha, après plusieurs appels, dont certains venaient de pays africains voisins.

La petite faction religieuse juive dirigée par Lisbonne fait partie des tribus Igbo, l’une des nombreuses ethnies vivant au Nigeria, Lisbon dit qu’elle aidait les trois touristes qui travaillaient sur un film documentaire dans la région d’Ojedi, selon ce que son fils Emmanuel a dit, Lisbon a été arrêtée avec son mari Benil sous la menace d’une arme à feu tard dans la nuit, et les forces nigérianes les ont emmenés à l’hôtel où séjournaient les trois touristes, les touristes détiennent tous la nationalité israélienne en plus de l’une des nationalités française ou américaine, et les autorités nigérianes les ont arrêtés avec Lisbon et son mari cette nuit-là.

Emmanuel a ajouté que ses parents avaient été libérés sous peu, mais que les autorités ont de nouveau arrêté sa mère, après qu’elle ait tenté de servir de médiateur avec les touristes, les autorités ont emmené Lisbonne et les touristes au siège de la sécurité nationale dans la capitale, Abuja, où ils les ont arrêtés, les touristes ont déclaré que la sécurité les avait interrogés, pensant qu’ils étaient liés à un groupe appartenant à l’ethnie séparatiste du Biafra, dont on appelle l’acronyme, (Ibob), qui appelle à la sécession du peuple indigène du Biafra, et à l’établissement d’un État indépendant pour eux, sur les terres du sud-est du Nigeria aujourd’hui.

  Représentant des candidats à la présidentielle: Farmajo, dont le mandat est expiré et ne suit pas les principes constitutionnels

Le chef de l’ethnie du Biafra, Namedi Kanu, affirme que les tribus Igbo dans leur ensemble descendent des Israélites mentionnés dans la Torah, la Bible et le Coran, tout en se décrivant comme un Juif loyal, que la majorité des Igbo Les Juifs nient et l’accusent de faire semblant.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top