Politique

47 personnes, dont 14 militaires, ont été tuées dans une attaque armée dans le nord du Burkina Faso

47 personnes, dont 14 militaires, ont été tuées dans une attaque armée dans le nord du Burkina Faso

Au moins 47 personnes, dont 14 militaires et trois membres de l’Armée burkinabè (Volontaires de la Défense de la Patrie), ont été tuées mercredi dans une attaque armée dans la région du Sahel, au nord du Burkina Faso, le ministère des Communications a annoncé, dans un communiqué, qu’un convoi conjoint composé de civils, d’éléments des forces de défense et de sécurité et de volontaires pour la défense de la patrie avait fait l’objet d’une attaque terroriste, mercredi.
L’attaque a eu lieu près de la ville de Gurgadji (25 km) alors que les forces de défense et de sécurité et les volontaires pour la défense de la patrie étaient en mission pour sécuriser les civils se dirigeant vers Arbinda dans la région du Sahel, le communiqué indiquait que l’armée et ses aides avaient réussi dans cet affrontement à « tuer 58 terroristes et en blesser de nombreux autres avant qu’ils ne prennent la fuite ».
En revanche, le communiqué du ministère de la Communication a révélé que « 30 civils ont été tués, 19 autres ont été blessés, 14 membres des Forces de défense et trois volontaires pour la défense de la patrie ont été tués ». La même source a ajouté que les opérations de secours et de terrain se poursuivent.

  14 millions d'électeurs ont voté aux élections générales en Angola
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top