Politique

L’Éthiopie est solidaire du Soudan et soutient le rejet par Khartoum de toutes propositions extérieurs

L'Éthiopie est solidaire du Soudan et soutient le rejet par Khartoum de toutes propositions extérieurs

L’Éthiopie a exprimé sa pleine solidarité avec le Soudan et son soutien au rejet par Khartoum de toute ingérence ou diktat extérieur dans ses affaires intérieures, cela est venu dans un message publié mardi par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, sur son compte Twitter officiel, il a déclaré qu’Addis-Abeba « souhaite que le Soudan surmonte son épreuve actuelle, avec la sagesse et le professionnalisme habituels », appelant Khartoum à « ne permettre » en aucune façon « les ingérences extérieures et les diktats apparents et cachés ».

Il a ajouté que son pays et le Soudan « traversent l’expérience de la construction de fondations démocratiques pour des sociétés où règnent la sécurité et la stabilité », il a également décrit les parties qui tentent de se jeter sur les deux pays ou de s’ingérer dans leurs affaires sous prétexte de conflits internes et de crises économiques comme des « forces du mal externes », le message publié par Abi Ahmed intervient après que Khartoum a annoncé le 21 septembre qu’une tentative de coup d’État menée par le général de division Abdul-Baqi Al-Hassan Othman Bakrawi, ainsi que 22 autres officiers de différents grades, sous-officiers et soldats, avait été déjouée.

Depuis un moment, les frontières des deux pays connaissent des tensions, puisque Khartoum a annoncé, le 31 décembre, que l’armée soudanaise avait pris le contrôle de l’ensemble du territoire de son pays dans la zone frontalière « d’Al-Fashqa » avec l’Éthiopie, le Soudan exige l’établissement de bornes frontalières avec l’Éthiopie sur la base de l’accord du 15 mai 1902, qui a été signé à Addis-Abeba entre l’Éthiopie et la Grande-Bretagne (au nom du Soudan), et son premier article clarifie les frontières internationales entre les deux pays.

  Le Coordonnateur humanitaire condamne la détention arbitraire et les autres mauvais traitements infligés par des soldats au Tigré
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top