Politique

Le Tchad annonce la convocation du Conseil national de transition pour son inauguration officielle

Le Tchad annonce la convocation du Conseil national de transition pour son inauguration officielle

Le gouvernement tchadien a signé un décret pour former le Conseil national de transition et entrer en fonction le mardi 5 octobre prochain, quelques jours après l’annonce des noms des membres du conseil, le secrétariat général du gouvernement tchadien a publié, mercredi soir, sur sa page Facebook, qu’un décret a été signé aujourd’hui 29 septembre, portant le n° 509, stipulant que « le 5 octobre 2021, le Conseil national de transition sera convoqué pour son inauguration, samedi dernier, le porte-parole du Conseil militaire tchadien, Azim Bermandoua, a annoncé les noms des 93 membres du Conseil national de transition, dont 33 femmes.

Le Conseil national remplacera le Parlement et assurera le suivi des travaux du gouvernement pendant la période de transition, au cours de laquelle un dialogue national global sera lancé et des élections générales seront organisées, le chef du Conseil militaire de transition au Tchad, Mohamed Idriss Deby, avait pris un décret pour former un comité technique chargé de préparer la participation des hommes politiques et des mouvements d’opposition armés au prochain dialogue national global, qui conduira à l’organisation de la premières élections présidentielles et législatives depuis l’assassinat de l’ancien président du pays, Idriss Deby, le 21 août, le président du Conseil militaire de transition au Tchad, Mohamed Idriss Deby Into, a officiellement annoncé la nomination des membres du comité technique chargé du dialogue avec les mouvements politico-militaires dans le cadre du dialogue national global, dirigé par l’ancien président Kokouni Oweidi.

Deby a souligné que le dialogue national que le conseil militaire doit mener ne sera national ou global qu’avec la participation de toutes les composantes de la nation, expliquant : « Pour cette raison, nos frères politiques et militaires sont invités à un dialogue franc, fraternel et direct table de négociation », l’ancien président du Tchad, Idriss Deby, a été tué lors de combats entre l’armée et les rebelles en avril dernier, et son fils, Mohamed Idriss Deby, a assumé l’autorité du conseil militaire comme son successeur, il a été décidé de tenir des élections présidentielles et parlementaires dans le pays dans un délai de 18 mois depuis que le conseil militaire a pris le pouvoir dans le pays.

  Congo Brazzaville : l'exclusion de la Russie du Conseil des droits de l'homme est "inacceptable"
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top