Politique

Un envoyé de l’ONU évaluera les effets des sanctions occidentales imposées au Zimbabwe

Un envoyé de l'ONU évaluera les effets des sanctions occidentales imposées au Zimbabwe

Les Nations Unies ont annoncé leur intention d’envoyer un envoyé spécial au Zimbabwe pour évaluer les effets des sanctions occidentales imposées au pays, selon un communiqué publié par les Nations Unies, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies, Elena Doohan, qui s’occupe d’évaluer l’impact des mesures coercitives unilatérales sur la situation des droits humains, devrait effectuer une visite officielle au Zimbabwe du 18 au 28 octobre. , à l’invitation du président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa.

La visite vise à fournir certaines recommandations et instructions nécessaires pour atténuer les effets de l’imposition de sanctions occidentales ou continuer à les appliquer, d’une manière qui n’affecte pas la pleine jouissance des droits de l’homme stipulés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et d’autres traités internationaux relatifs aux droits de l’homme, l’envoyer des Nations Unies doit présenter son rapport au Conseil des droits de l’homme en septembre 2022, y compris les conclusions et recommandations pertinentes.

Au cours de sa visite, l’envoyée de l’ONU devrait s’entretenir avec les autorités gouvernementales, les organisations de la société civile, le secteur privé et les dirigeants de l’opposition. Elle tiendra également des réunions spéciales avec les agences des Nations Unies au Zimbabwe, les organisations internationales et régionales, les institutions financières internationales, le Institution des Droits de l’Homme, et des représentants du corps diplomatique à Harare.

  En Algérie, un responsable corrompu ne peut pas être emprisonné car c'est contraire à la loi !!!
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top