Politique

Barkhane annonce l’assassinat d’un leader « important » d' »Ansar al-Islam » au Mali

Barkhane annonce l'assassinat d'un leader "important" d'"Ansar al-Islam" au Mali

La Force française Barkhane a indiqué vendredi avoir tué au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, un chef « important » d’un groupe spécialisé dans la pose de mines artisanales, lors d’une opération « en coordination » avec les forces armées maliennes et américaines.

La force a déclaré qu’elle avait réussi à « neutraliser » Umaru Mobo Modi, qu’elle a décrit comme le chef d’un réseau de planteurs d’EEI, dans la région de Homburi, et la force utilise le mot « neutraliser » pour confirmer le meurtre de la cible. L’armée américaine fournit un soutien logistique et de renseignement aux forces françaises dans la région du Sahel, Barkhan a déclaré : « Omaru Mobo Modi était un leader important d’Ansar al-Islam, directement lié à Jaafar Deko, l’émir du groupe, et il travaillait dans la zone de la RN 16 (route nationale 16) entre Gosi et Gao et supervisait surtout le pose d’engins explosifs improvisés. » Elle a ajouté que ce « commandant respecté » pouvait « amener une centaine d’hommes à mener des attaques massives sur place ».

Et il a créé le groupe Ansar al-Islam en 2016 au Burkina Faso à la frontière avec le Mali, un Burkinabé du nom d’Ibrahim Malam Dicko. Ce groupe, d’abord apparu dans le nord du Burkina Faso, a des liens avec le groupe Amadou Koufa, qui gravite autour d’Al-Qaida dans la région du Sahel et est actif dans le centre du Mali. Il a revendiqué plusieurs attaques dans le nord du Burkina Faso au cours de ses premières années d’activité, le nombre d’opérations adoptées par « Ansar al-Islam » a considérablement diminué après la mort d’Ibrahim Malam Deko. Il a été remplacé par son frère Jaafar Decaux.

  La Somalie annonce des élections présidentielles le 15 mai
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top