Politique

Fonctionnaire de l’ONU : Nous n’avons pas reçu d’avertissement préalable de l’attaque du Tigré

Fonctionnaire de l'ONU : Nous n'avons pas reçu d'avertissement préalable de l'attaque du Tigré

Un responsable de l’ONU a confirmé que les Nations Unies n’avaient reçu aucun avertissement préalable concernant l’attaque éthiopienne contre la région du Tigré, dans le nord du pays, cela est venu selon un communiqué publié, par Martin Griffiths, secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, « Les Nations Unies n’ont reçu aucun avertissement préalable des attaques aériennes contre Mekele, la capitale du Tigré », a déclaré Griffiths dans son communiqué.

Dans sa déclaration, il a également exprimé sa « grave préoccupation pour la vie des civils avec la poursuite des frappes aériennes sur Mekele et les répercussions des combats dans les régions d’Amhara et d’Afar », « Aujourd’hui, un vol humanitaire des Nations Unies en Éthiopie à destination de Mekele a été contraint de retourner à Addis-Abeba en raison des frappes aériennes là-bas », a poursuivi le responsable de l’ONU, « Cet incident soulève de sérieuses inquiétudes pour la sécurité des travailleurs humanitaires qui fournissent une assistance aux civils ayant besoin d’une aide humanitaire », a-t-il ajouté, par la suite, les Nations Unies ont décidé de suspendre tous les vols humanitaires vers le Tigré pour une durée indéterminée.

« Alors que les Nations Unies et les ONG font de leur mieux pour continuer à fournir une assistance aux millions de personnes qui en ont le plus besoin dans le Tigré, l’Amhara et l’Afar, la dynamique du conflit rend cela de plus en plus difficile », a ajouté Griffiths qui a appelé à la nécessité de « continuer à faire attention à épargner les civils et les objets civils, y compris les travailleurs humanitaires et les infrastructures civiles, en vertu du droit international humanitaire », les développements au Tigré surviennent environ un an après que des affrontements ont éclaté le 4 novembre 2020, entre l’armée éthiopienne et le « Front populaire », après l’entrée des forces gouvernementales dans la région en réponse à une attaque contre une base militaire.

  Somalie: le Parlement approuve le cabinet du nouveau Premier ministre Roble
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top