Politique

Des peines de prison pour des militants au Cameroun

Des peines de prison pour des militants au Cameroun

Un tribunal militaire a condamné vendredi quatre militants d’un groupe de pression au Cameroun à 16 mois de prison pour « rébellion » après leur arrestation l’an dernier, le groupe Stand Up for Cameron a indiqué qu’un tribunal militaire de Douala avait prononcé des peines de prison pour les quatre, et leur avait remboursé des frais de justice de 376.000 francs CFA (570 euros).

Les quatre hommes ont été arrêtés après avoir assisté à une réunion dans les bureaux du Parti du peuple camerounais d’opposition à Douala en septembre de l’année dernière, Stand up for Cameroon a rejeté les décisions comme étant injustes, affirmant qu’elles ne servaient qu’à « réaffirmer notre engagement à réaliser un changement profond et systémique dans la gouvernance de notre pays », le groupe a indiqué que sa membre, Nana Collins, a été condamnée à 18 ans de prison.

Des groupes d’opposition, notamment le Mouvement de la Renaissance camerounaise, ont organisé un rassemblement le 22 septembre pour dénoncer le président Paul Biya, 88 ans, qui dirige le pays depuis 29 ans.

Cette semaine également, plus de 50 partisans du leader de l’opposition Maurice Kamto ont été condamnés à des peines de prison pouvant aller jusqu’à sept ans pour sédition, la police a violemment dispersé la manifestation et procédé à 500 arrestations à travers le pays, le mouvement Ennahda du Cameroun affirme que 124 personnes sont toujours en détention.

  La Mauritanie et le Mali discutent de la situation sécuritaire au Sahel
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top