Politique

La France cherche-t-elle à modifier sa stratégie vis-à-vis du continent africain ?

La France cherche-t-elle à modifier sa stratégie vis-à-vis du continent africain ?

Le président français Emmanuel Macron a terminé une tournée en Afrique de l’Ouest, qui l’a conduit au Cameroun, au Bénin et en Guinée-Bissau du 25 au 28 juillet, lors de sa première tournée africaine depuis sa réélection à la tête de l’Etat français en avril dernier pour un second mandat, dans le contexte de la guerre en Ukraine, ce voyage a porté sur l’agriculture, le patrimoine et les questions de sécurité, cette tournée continentale a coïncidé avec le déclin de l’influence de la France dans la région du Sahel alors qu’elle faisait face à une concurrence féroce de plusieurs autres pays notamment, la Russie et la Chine, et ainsi Emmanuel Macron a quitté sa zone d’influence traditionnelle et a cherché à relancer les relations politiques et économiques avec les pays visités. Il envisageait de « reconfigurer » ses alliances militaires régionales, tout en soulignant la volonté de Paris de continuer à s’impliquer au Sahel mais « d’une autre manière ».

Dans sa déclaration à « Sky News Arabia », Emmanuel Dupuy, directeur de l’Institut de sécurité orientale et européenne et analyste politique, a déclaré que « la tournée a été rythmée par de nombreuses déclarations et promesses faites par Macron pour souligner son nouvel intérêt pour une région marginalisée ». dans son premier mandat », il explique : « Au cours de son premier mandat, Macron s’est concentré sur la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, alors que les pays qu’il a visités souffrent désormais également de fragilité. Par exemple, le Cameroun a souffert des attaques du groupe extrémiste Boko Haram dans le nord du pays depuis 2009, en plus du conflit entre groupes séparatistes. Et la force centrale, alors que le Bénin fait face à des attentats terroristes, comme c’est le cas dans la région du Sahel, car il est également visé par l’Etat islamique, qui cherche à étendre son action terroriste opérations dans la région.

  Le président de l'Union africaine entame sa visite au Soudan, en Égypte et en Éthiopie

Face à cette situation, le président béninois a appelé à l’urgence de renforcer l’assistance militaire française dans la lutte contre le terrorisme, au-delà du renseignement et de la formation.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top