Politique

Après avoir entendu des coups de feu aux abords du palais présidentiel, la diffusion de la télévision officielle au Burkina Faso a été interrompue

Après avoir entendu des coups de feu aux abords du palais présidentiel, la diffusion de la télévision officielle au Burkina Faso a été interrompue

Les médias ont rapporté qu’il y avait des mouvements militaires à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, car certaines routes ont été coupées et les émissions de télévision d’État ont été arrêtées, selon le site Internet « African Report », vers 4h30 du matin vendredi, heure locale, des coups de feu ont commencé dans la capitale, Ouagadougou, un témoin oculaire qui vit près du quartier général présidentiel a déclaré : « J’ai entendu des tirs violents vers 4 h 30, heure locale, et des véhicules militaires ont bloqué les routes autour de ma maison.

Des correspondants de l’AFP ont rapporté que plusieurs autoroutes de la capitale burkinabé ont été fermées vendredi matin par des militaires, l’agence a ajouté que ces militaires étaient déployés aux carrefours les plus en vue de la ville, notamment le quartier Awaja 2000, où se trouvent la présidence et le siège du conseil militaire au pouvoir, mais aussi devant le siège de la télévision nationale, comme le dit l’un d’eux, depuis fin janvier 2022, le pouvoir au Burkina Faso est détenu par un conseil militaire arrivé au pouvoir lors d’un coup d’État, le chef de ce conseil, le lieutenant-colonel Paul Henry Sandaugo Damiba, a promis de faire de la sécurité sa priorité dans ce pays qui subit depuis des années les attaques des jihadistes.

Mais la situation ne s’est pas améliorée et les attaques sanglantes qui touchent des dizaines de civils et de militaires se poursuivent, cette semaine, un convoi qui devait acheminer de l’aide alimentaire vers la ville de Djibo (nord) a été attaqué par de supposés jihadistes, selon le dernier bilan officiel, 11 soldats ont été tués, 28 personnes ont été blessées et 50 civils sont portés disparus.

  Les derniers militaires français se sont retirés de la base de Tassalit au Mali
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top