Politique

Le Forum de Tana pour la paix et la sécurité en Afrique démarre en Ethiopie

Le Forum de Tana pour la paix et la sécurité en Afrique démarre en Ethiopie

Le 10eme forum de haut niveau « Tana » sur la sécurité en Afrique a été lancé en Éthiopie, en présence de chefs d’État, de gouvernement, de ministres et de délégations de divers pays, dont le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, le lieutenant-général Abdel Fattah Al-Burhan, président du Conseil de souveraineté soudanaise, et le Premier ministre somalien Hamza Abdi Barry, et le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki.

Au cours de ce forum de deux jours, les participants discuteront de nombreux sujets liés aux questions de paix, de sécurité et de développement en Afrique, en plus de tables rondes sur l’état de la paix et de la sécurité en Afrique, et de la culture comme moteur durable de la paix et du développement, l’ordre du jour principal du Forum couvrira les thèmes de l’établissement de la paix et de la sécurité, du rôle des citoyens en dehors du rôle du gouvernement, de l’augmentation des avantages économiques et sociaux pour la société et de la création de résilience face aux conflits, dans son discours d’ouverture, le Premier ministre éthiopien a souligné « l’importance de renforcer les capacités de sécurité continentales et les solutions africaines aux problèmes africains émergents », notant trois domaines de sécurité qui nécessitent une attention, à savoir « l’eau, l’énergie et la gestion des données ».

Abiy Ahmed a souligné que « l’Afrique est vulnérable au changement climatique, malgré sa moindre contribution à celui-ci. » Il a attiré l’attention des participants sur le fait que la majeure partie de la population du continent vit dans des zones rurales qui dépendent de l’agriculture pluviale et qu’un tiers des Africains souffrent du manque d’eau. En ce qui concerne les efforts de l’Éthiopie à cet égard, il a déclaré que son pays s’était engagé dans la réalisation d’un large éventail d’alternatives aux énergies renouvelables, à son tour, le chef du Conseil souverain soudanais, Abdel Fattah Al-Burhan, a considéré le forum comme « une plate-forme pour trouver des solutions aux problèmes africains afin qu’elles soient réalistes et applicables, qui réalise le slogan des solutions africaines aux problèmes africains », et a souligné que les répercussions de la propagation de l’épidémie de Corona, les risques pour la sécurité alimentaire et les catastrophes naturelles ont entraîné des défis liés à la sécurité et à la paix dans la région.

  Afreximbank signe des accords d'affacturage de 23 millions d'euros pour stimuler l'affacturage en Afrique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top