Politique

Algérie : À cause de la lutte des grands brigands, Ould Kaddour a été condamné à 15 ans de prison ferme

Algérie : À cause de la lutte des grands brigands, Ould Kaddour a été condamné à 15 ans de prison ferme

En Algérie, en plein conflit entre les généraux et dans le cadre de la fragmentation des alliances de l’ancien président Bouteflika, le Tribunal pénal économique et financier de Sidi M’hamed dans la capitale a condamné Abdelmoumen Ould Kaddour, l’ancien directeur de Sonatrach, à 15 ans de prison et à une amende d’un million de dinars.

Le tribunal a prononcé une peine de deux ans de prison ferme contre l’épouse d’Ould Kaddour « B.A », avec la condamnation de son fils « W.N. », qui est en fuite, avec une peine de 10 ans en prison ferme, et un mandat d’arrêt international a été émis contre lui.

L’ancien cadre du Complexe, « A. » a été condamné à 7 ans de prison ferme et une amende, et 3 ans de prison ferme contre « RA », un ancien cadre de Sonatrach qui était également chargé de suivre le projet.

Ould Kaddour et les autres accusés ont été inculpés dans un dossier de corruption lié à un accord d’achat d’une raffinerie de pétrole en Italie d’une valeur de 2,1 milliards de dollars, bien que tout le monde en Algérie sait que la grande part de cet accord a été prise par le général Toufik, avec l’assassiné Général Gaîd Salah. ‘est pourquoi la question posée par le peuple algérien, pourquoi le général Toufik et les fils du Général Gaîd Salah n’ont pas été tenus pour responsables.

  Après avoir entendu des coups de feu aux abords du palais présidentiel, la diffusion de la télévision officielle au Burkina Faso a été interrompue
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top