Politique

Comment l’Algérie veut semer la discorde parmi les musulmans de France pendant le Ramadan ?

Comment l'Algérie veut semer la discorde parmi les musulmans de France pendant le Ramadan ?

Un rapport de renseignement confidentiel a récemment mis en lumière les intentions de l’Algérie d’envoyer un bataillon d’imams en France pour semer la discorde parmi les communautés maghrébines. Selon ce rapport, l’Algérie souhaite exporter sa crise avec le Maroc vers la France en divisant les communautés musulmanes.

Les experts et analystes politiques s’inquiètent des conséquences à long terme de cette manœuvre dangereuse du ministère algérien des Affaires religieuses et des Habous. Les imams algériens en France ont reçu des instructions très claires : faire la propagande pour l’Algérie en falsifiant l’histoire et les faits, et promouvoir les valeurs du régime militaire dictatorial.

Ces instructions vont à l’encontre du rôle pacifique et moral de l’imam, soulevant des questions sur les motivations du gouvernement algérien. Le rapport révèle que ces instructions ont été données aux imams lors de stages de formation pendant le mois de Ramadan, dans le but de « jouer un rôle incitatif en faveur de l’Algérie ».

L’Algérie compte sur la complicité de l’État profond en France pour atteindre son objectif. Le président français, Emmanuel Macron, a récemment annoncé l’arrêt progressif de l’accueil des « imams obligatoires » au profit de ceux formés en France. Cependant, l’Algérie veut transformer les mosquées françaises en incubateurs de haine et en forums politiques pour semer la discorde entre les communautés.

Cette manœuvre soulève également des questions sur la Charte des principes de l’islam en France, qui stipule clairement dans son article 6 le refus d’employer les lieux de culte pour diffuser des discours politiques ou provoquer des conflits en cours dans d’autres régions du monde. Les mosquées françaises sont dédiées à la prière et à la diffusion des valeurs, et ne devraient pas être utilisées pour défendre des régimes étrangers ou soutenir des politiques étrangères anti-françaises.

  Levée de « l’immunité diplomatique » de l’ambassadeur de France au Niger

Dans l’ensemble, cette manœuvre de l’Algérie pour semer la discorde en France est une source d’inquiétude pour les autorités françaises et pour les communautés musulmanes de France. Il est important de surveiller de près cette situation pour prévenir toute forme de division ou de conflit entre les communautés.

 

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top