Politique

Les forces somaliennes et les forces « Atmis » s’engagent à intensifier la lutte contre le mouvement « Al-Shabaab »

Les forces somaliennes et les forces "Atmis" s'engagent à intensifier la lutte contre le mouvement "Al-Shabaab"

Des officiers supérieurs de l’armée et de la police de la Mission de transition de l’Union africaine en Somalie (ATMIS) ont rencontré des officiers de la police de l’État de Hirshabelle et ont décidé d’intensifier la lutte contre Al-Shabaab à Jowhar, une ville du centre-sud du pays, le commandant de l’unité burundaise de la mission ATMIS, Jean-Claude Niburana, qui a présidé la réunion pour discuter des moyens de renforcer la coopération pour sécuriser la région de Jowhar contre Al-Shabaab, a déclaré qu’ils avaient eu de bons échanges et de bonnes discussions sur la manière de travailler ensemble et planifier des opérations pour lutter efficacement contre les militants d’Al-Shabaab.

« Nous avons convenu de poursuivre ces réunions pour échanger des informations et planifier des opérations », a déclaré Nepurana dans un communiqué publié dans la capitale somalienne, Mogadiscio, Nepurana a déclaré que la coopération entre la mission Atmis et la police somalienne dans l’État de Hirshabelle ouvrira la voie à une opération rapide et réussie contre Al-Shabaab, le commissaire de la police de l’État de Hirshabelle, Hassan Deso Hassan, a décrit la réunion comme une étape positive vers le renforcement des efforts conjoints visant à affaiblir les capacités d’Al-Shabaab et d’autres groupes armés, « Nous avons discuté des moyens de combattre Al-Shabaab et de libérer les zones sous son contrôle. Comme vous le savez, des opérations sont en cours contre des militants à Hirshabelle, et les zones à l’est de la rivière Shabelle sont devenues stables et libérées, et l’objectif est de planifier comment libérer les zones restantes à l’ouest du fleuve Shabelle », a-t-il déclaré.

  Mali: l'ONU enquêtent sur une frappe aérienne dans un village du centre du pays

Rogers Chipin, conseiller pénitentiaire de la mission de police Atmis à Jowhar, a déclaré que la mission Atmis et la police somalienne sont déterminées à travailler en étroite collaboration pour faire face à la menace posée par les engins explosifs improvisés (EEI), qui sont couramment utilisés par le groupe armé pour cibler les civils et les agents de sécurité, « L’accent est mis sur l’organisation d’une formation de recyclage pour les officiers locaux qui ont déjà suivi une formation sur la neutralisation des explosifs et munitions. Ils ont besoin d’une formation sur la façon d’utiliser l’équipement récemment donné par l’UNMAS pour désamorcer les engins explosifs improvisés », a déclaré Chapin.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top