Politique

L’envoyé du président français dévoile la nouvelle stratégie de son pays en Afrique

L'envoyé du président français dévoile la nouvelle stratégie de son pays en Afrique

L’envoyé spécial du président français pour l’Afrique, Jean-Marie Boquel, a déclaré que la mission actuelle de la France est de renouer les relations avec les pays africains et de construire une image différente, Bukele a expliqué que le concept d’« Afrique française » est devenu complètement une chose du passé, ajoutant : « Dire le contraire serait aveuglement et mentir», il a ajouté : « Cette question n’est plus la question principale. Nous avons tourné cette page, et il est encore possible de trouver des discours hostiles ici et là, mais cela n’a pas d’importance pour la France. Beaucoup de choses ont changé ces dernières années ».

Il a souligné que sa mission est « de renouer les relations, en tenant compte des aspects économiques, culturels, éducatifs, humanitaires et d’investissement, et que la coopération en matière de défense et de sécurité n’est qu’un aspect des relations avec les pays africains », il a souligné que « l’objectif est d’évaluer les capacités militaires disponibles au profit de toutes les parties, avec une approche adaptée en termes de forme, de contrôle, de formation et de partenariats avec les écoles militaires », « Ma mission porte notamment sur la présence militaire française au Tchad, au Gabon, au Sénégal et en Côte d’Ivoire, qui vise à se développer, comme cela a toujours été le cas, mais en même temps, ma mission est aussi d’avoir une vision large sur toutes les questions de partenariat et de renouveler les relations avec ces pays », a déclaré Bockel, selon les médias, Macron a confié à Bukele la tâche de « changer le statut, la forme et la mission des bases françaises en Afrique, mais sur la base de principes qui doivent être déterminés en accord avec les pays dans lesquels sont implantées les bases ».

  Le Fonds pour l'environnement mondial approuve plus de 46,6 millions de dollars pour soutenir des projets dirigés par la FAO en Asie et en Afrique

Macron a déclaré plus tôt qu’il avait l’intention de réduire considérablement la présence militaire française en Afrique. Les médias français ont rapporté que le nombre de forces présentes dans les bases militaires serait réduit de plusieurs centaines de soldats et que les changements n’affecteraient pas la base de Djibouti.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top