Politique

Des hommes armés tuent quatre personnes et en kidnappent 40 autres dans le nord-ouest du Nigeria

Des hommes armés tuent quatre personnes et en kidnappent 40 autres dans le nord-ouest du Nigeria

Des hommes armés ont tué quatre personnes, dont deux policiers, et en ont kidnappé au moins 40 autres lors d’une attaque contre Kaura Namoda, dans l’État de Zamfara, au nord-ouest du Nigeria, ont indiqué la police et les habitants, le porte-parole de la police de Zamfara, Yazid Abubakar, a confirmé l’attaque et indiqué que des renforts avaient été déployés dans le quartier de Kaswara Daji de la ville où l’incident s’est produit.

Les habitants, dont certaines victimes, ont raconté à Reuters leur calvaire qui a commencé par une attaque contre le commissariat local. « Des coups de feu sporadiques m’ont réveillé vers 01h00 GMT », a déclaré Hosseini Mohammed. « Cela a commencé avec les hommes en uniforme avant qu’ils n’emménagent dans nos maisons. » Muhammad, qui a réussi à s’échapper, a ajouté : « Ils ont emmené plus de 40 femmes et enfants, dont des hommes âgés», Hamisu Kasoa Daji, qui dirige le syndicat des transports de la ville, a déclaré que les assaillants avaient kidnappé son fils et ses deux petits-enfants. Il a ajouté : « Ma maison est adjacente au commissariat de police. » Les bandits ont commencé à attaquer le poste de police et ont continué pendant plusieurs minutes jusqu’à ce qu’ils tuent deux policiers et deux autres civils, il a ajouté : « Ensuite, ils sont allés chez moi et à ce moment-là, j’avais déjà fui. » « Plus tard, après être rentré chez moi, j’ai réalisé qu’ils avaient emmené mon fils et deux de mes petits-enfants», des bandes d’hommes lourdement armés, appelés bandits par la population locale, ont fait des ravages dans le nord-ouest du Nigeria au cours des trois dernières années, kidnappant des milliers de personnes, tuant des centaines et rendant dangereux les déplacements routiers et l’agriculture dans certaines régions.

  Les forces somaliennes infligent de lourdes pertes à Al-Shabab

L’insécurité généralisée exacerbe la crise du coût de la vie provoquée par les réformes du président Bola Tinubu, qui n’a pas encore précisé comment il compte résoudre les problèmes croissants. La plus grande économie d’Afrique est confrontée à une crise sécuritaire à multiples facettes, notamment des enlèvements contre rançon dans le nord-ouest, qui ont atteint des proportions alarmantes.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top