Politique

Le président somalien accuse l’Éthiopie d’avoir tenté de l’empêcher d’assister au sommet de l’Union africaine

Le président somalien accuse l'Éthiopie d'avoir tenté de l'empêcher d'assister au sommet de l'Union africaine

Le président somalien Hassan Sheikh Mohamud a accusé les forces de sécurité éthiopiennes d’avoir tenté de l’empêcher d’accéder au lieu du sommet à Addis-Abeba, Hassan Cheikh Mahmoud a déclaré aux journalistes que les agents de sécurité avaient d’abord tenté de l’empêcher de quitter l’hôtel où il résidait, puis l’ont empêché d’arriver à l’endroit où il était arrivé avec le président de Djibouti, le ministère somalien des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué : « La République fédérale de Somalie condamne fermement la tentative provocatrice du gouvernement éthiopien visant à empêcher la délégation du président somalien de participer au sommet de l’Union africaine qui a eu lieu à Addis-Abeba».

« Cette action viole tous les protocoles diplomatiques et internationaux et, surtout, les traditions établies de l’Union africaine », a-t-elle ajouté. Le ministère des Affaires étrangères a estimé que « ce comportement s’ajoute à la liste croissante des mauvaises actions prises récemment par le gouvernement éthiopien », elle a ajouté : « Puisque l’Éthiopie abrite le siège de l’Union africaine, ses dirigeants et son gouvernement sont tenus de traiter tous les dirigeants africains sur un pied d’égalité», le ministère des Affaires étrangères a poursuivi : « Accueillir l’Union africaine est à la fois un honneur et un privilège pour l’Éthiopie, cependant, si le gouvernement ne parvient pas à respecter cet honneur et cette responsabilité avec la décence nécessaire, il pourrait être nécessaire que l’Union africaine revienne sur ses engagements » évaluer l’emplacement de son siège social.

Le ministère somalien des Affaires étrangères a appelé l’Union africaine à « mener une enquête urgente, crédible et indépendante sur cet acte terrible, conformément aux protocoles de l’Union. » Le ministère somalien des Affaires étrangères n’a pas expliqué les mesures qu’il a déclaré que le gouvernement d’Addis-Abeba avait prises pour empêcher la délégation du président Hassan Sheikh Mohamud de participer au sommet, de son côté, la porte-parole du Premier ministre Abiy Ahmed, Belen Sayom, a déclaré qu’une délégation du président somalien avait été empêchée d’entrer dans la salle du sommet de l’Union parce que la délégation accompagnant le président « a tenté d’entrer avec ses armes ».

  Un projet de résolution du Conseil de sécurité appelle l'Éthiopie à cesser de remplir le barrage de la Renaissance
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top