Politique

Un responsable de l’ONU: les progrès vers la détermination du statut final d’Abyei sont toujours au point mort en raison du conflit au Soudan

Un responsable de l'ONU: les progrès vers la détermination du statut final d'Abyei sont toujours au point mort en raison du conflit au Soudan

Le secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, a déclaré que les progrès politiques vers la détermination du statut final d’Abyei et la résolution des problèmes liés à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud étaient au point mort depuis le déclenchement de la guerre entre les forces armées soudanaises et les forces de soutien rapide au Soudan en avril 2023, dans son exposé à une réunion du Conseil de sécurité sur la situation à Abyei, Lacroix a souligné que “malgré l’engagement positif qui a émergé dans les mois qui ont précédé le début de la crise, les combats en cours risquent de continuer à sérieusement affecter les chances d’un dialogue constructif entre les deux pays sur ces sujets”.

Le responsable de l’ONU a souligné que la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) continuait de donner la priorité aux efforts visant à améliorer les relations intertribales, notant qu’elle avait constaté une “diminution bienvenue” de la violence entre les tribus Ngok et Misseriya Dinka, où un seul affrontement a été enregistré pendant la période d’information, au milieu de défis tels que le conflit au Soudan, qui a également affecté les Relations intertribales, la force intérimaire de sécurité d’Abyei a été à l’avant-garde des efforts visant à maintenir la réconciliation, notamment en travaillant avec les agences, fonds et programmes des Nations Unies et d’autres partenaires pour faciliter la tenue d’une conférence intertribale de pré-migration, qui a conduit à un accord qui comprend des mécanismes de surveillance et de résolution des conflits pendant la migration saisonnière du bétail, a-t-il déclaré.

  Rapport : Plus de 60% de la population du Soudan du Sud sera confrontée à une crise alimentaire

Il a noté l’augmentation des affrontements entre les Ngok Dinka et les tuig Dinka, alors que les tensions liées à la propriété foncière à Abyei au sud de la rivière Kiir continuaient d’affecter la situation sécuritaire. Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix s’est déclaré gravement préoccupé par la présence des forces de sécurité sud-soudanaises dans le sud d’Abyei depuis octobre 2022, y compris les déploiements supplémentaires de troupes appartenant aux Forces de défense du Peuple du Soudan du Sud, qui ont eu lieu fin mars et début avril de cette année.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top