Politique

Soudan…Progrès dans les négociations de la Déclaration de principes commune

Soudan...Progrès dans les négociations de la Déclaration de principes commune

Le conseiller du président de la République du Soudan du Sud, Tut Qalwak, a déclaré que les pourparlers conjoints entre le gouvernement de transition et le SPLM-Nord concernant un accord sur une déclaration commune de principes « se poursuivent encore jusqu’à dimanche ».

Le Conseil de souveraineté de transition au Soudan a annoncé que le président du Conseil, le lieutenant-général Abdel Fattah al-Burhan, a tenu samedi un sommet bilatéral à Juba avec le président du Soudan du Sud, le lieutenant-général Salva Kiir Mayardit, qui a discuté des << relations bilatérales entre les deux pays et les moyens de consolider la paix en eux ».

La déclaration du conseil citait le lieutenant général Tut Qalwak, conseiller du président Salva Kiir pour les affaires de sécurité, qu’al-Burhan signera, dimanche, avec le président du Mouvement populaire du Nord Abdel Aziz al-Hilu, une déclaration de principes entre le gouvernement de la période de transition et le mouvement, et que le Président Salva Kiir Mayardit, Président de la République du Soudan du Sud et parrain des pourparlers de paix soudanais, en sera témoin.

Dans des déclarations à Al-Sharq, Tut Qalwak a ajouté, à l’issue de la séance à huis clos, que la rencontre entre Al-Burhan et le président du Mouvement populaire Nord était « positive », indiquant que les discussions se poursuivent entre les deux délégations jusqu’à dimanche, pour parvenir à un accord sur une déclaration de principes commune.

Tut a expliqué qu’il y a encore des problèmes non résolus concernant la relation de la religion avec l’Etat et le droit à l’autodétermination, en plus du dossier des arrangements de sécurité.

  La formation d'un gouvernement de transition au Tchad, avec la participation de l'opposition politique

Le gouvernement de transition adhère à la «séparation de la religion de l’État», avec la présence d’une armée, tandis que le SPLM-Nord adhère à une disposition explicite sur la laïcité de l’État, avec la présence de deux armées, et si cela n’est pas réalisé, il « a le droit d’exercer son autodétermination ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top