Politique

Le Mozambique annonce la mort d’un grand nombre de militants tués au combat pour reprendre « Palma »

Le Mozambique annonce la mort d’un grand nombre de militants tués au combat pour reprendre "Palma"

L’armée mozambicaine a annoncé dimanche soir qu’un « grand » nombre de militants avaient été tués au cours d’une bataille pour reprendre une grande ville, qui est un centre gazier situé à l’extrême nord-est du pays, contrôlé par les militants de l’Etat islamique le mois dernier, des militants se sont emparés de la ville de Palma après des attaques coordonnées le 24 mars, dans ce qui était considéré comme la plus grande escalade de l’insurrection qui sévit dans le nord du pays africain depuis 2017.

Le bilan des morts n’était pas encore connu, mais des milliers d’habitants ont fui la ville de 75 000 habitants, tandis que le géant français, Total, annonçait la suspension des travaux sur un projet gazier qu’il menait, pour un coût de plusieurs milliards de dollars, et dimanche, l’armée a escorté des responsables et des journalistes dans la ville sinistrée, et a confirmé qu’un « grand » nombre de militants avaient été tués et qu’ils avaient sécurisé les zones environnantes.

Le commandant Chongo Vidigal, qui dirige l’opération militaire pour reprendre le contrôle de la ville, a déclaré que la zone était « sûre », sans déclarer que l’armée avait repris le contrôle de la ville, la semaine dernière, le gouvernement a annoncé des dizaines de morts au cours des combats, mais Fedigal a précisé que le nombre de corps n’avait pas encore été compté.

Dans les premières images des événements qui ont suivi l’attaque, la télévision d’État a montré des scènes montrant des soldats mettant rapidement des feuilles de plastique noir sur les corps dans les rues.

Un groupe armé opérant sous le nom de « Al-Shabab » sème la terreur depuis plus de 3 ans à Cabo Delgado, une province pauvre mais riche en gaz naturel à la frontière de la Tanzanie, vendredi, la société française Total a évacué l’ensemble de son équipage et arrêté son activité de projet gazier, tandis que les Nations Unies ont suspendu les vols pour évacuer des civils pour des raisons de sécurité. Plus de 11 000 civils ont été déplacés de Palma ces derniers jours, selon les Nations Unies.

  Un diplomate éthiopien annonce l'achèvement de la construction de 88% du "Barrage de la Renaissance"
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top