Société

RD Congo: des milliers de personnes évacuées à Goma au milieu des craintes d’une nouvelle éruption volcanique

RD Congo: des milliers de personnes évacuées à Goma au milieu des craintes d'une nouvelle éruption volcanique

Le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies a déclaré vendredi que la menace d’une nouvelle éruption volcanique au mont Nyiragongo en République démocratique du Congo a poussé des milliers d’habitants à fuir la ville de Goma, dans l’est du pays.

S’exprimant lors d’une conférence de presse des Nations Unies à Genève, Jens Larket, porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a déclaré: << Des milliers de personnes de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, ont été déplacées et sont en mouvement suite à un ordre des autorités d’évacuer les zones à risque. Autres éruptions volcaniques au mont Nyiragongo », il a ajouté: « La première éruption du 22 mai a tué plus de 30 personnes. L’Observatoire volcanologique de Goma a averti que le danger d’une éruption (volcanique) est à nouveau un danger réel ».

Cinq jours après l’éruption, le gouverneur du Nord-Kivu a ordonné aux habitants de dix comtés de Goma – une ville de 670 000 habitants – d’évacuer par mesure de précaution, avec de forts tremblements atteignant 4,9 sur l’échelle de Richter, on craint qu’ils ne provoquent la fuite de plus de lave à partir de nombreuses fissures de la montagne, «On ne sait pas exactement combien ont quitté la ville maintenant, mais il est probable qu’environ 400 000 personnes seront touchées par l’ordre d’évacuation», a déclaré M. Larket, ajoutant que «de gros embouteillages ont été observés hier à la sortie principale routes de Goma, et les gens se déplacent dans toutes les directions, Souvent à pied, transportant tout ce qu’ils peuvent, mais aussi en voiture et en bateau ».

  Plus de 6 000 réfugiés et personnes déplacées en Gambie en raison du conflit dans la région de Casamance au Sénégal

La première éruption de lave, de cendres et de gaz a détruit des maisons, des écoles et des structures de santé, affecté les réseaux d’approvisionnement en eau et en électricité et coupé des routes, jusqu’à présent, l’accent humanitaire a été mis sur les personnes directement touchées par l’éruption volcanique et les quartiers sans eau de Goma.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top