Société

Plus de sept millions d’Algériens souffrent de troubles et de maladies mentales

Plus de sept millions d'Algériens souffrent de troubles et de maladies mentales

Un responsable du ministère algérien de la Santé a confirmé que sept millions d’Algériens souffre de maladies mentales, et la plupart d’entre eux souffrent de schizophrénie complète ou de mythomanie, où « le patient ment en permanence ».

En effet, les Algériens souffrent de maladies mentales, principalement en raison des crises économiques que connaît le pays, en plus des effets du confinement causé par le coronavirus et de la décennie noire, où des scènes de violence ont généré des cas, dont beaucoup refusent de reconnaître l’existence et refusent de se traiter à cause de la culture de la honte répandue en Algérie, et que tout malade mental est un dérangé et un fou…

Les résultats d’un recensement scientifique mené sur les maladies mentales en Algérie en coopération avec l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS ont indiqué que le taux de maladie mentale dans le pays atteignait 18,6 pour cent par an, et si l’on calcule le nombre d’Algériens (42 millions), le pourcentage de personnes atteintes de maladies mentales (sept millions), et si l’on prend ceux atteints de (schizophrénie) et qui  sont à 0,85%, selon les pourcentages mondiaux, ce sera un chiffre  terrifiant «Quatre cent mille patients atteints de schizophrénie mentale, en plus d’au moins 40 % des citoyens se rendant aux hôpitaux, des centres de santé et des cliniques privées souffrent principalement de maladie mentale qu’ils ne veulent pas divulguer ou apparaît sous forme de symptômes physiques multiples.

Et l’Algérie n’a pas le nombre de psychiatres suffisants, en effet, le nombre est inférieur au nombre requis mondialement, où il y a un médecin pour 150 000 personnes et ils ne suffisent pas à soulager la souffrance des Algériens. Il convient de noter qu’il existe un grand nombre de personnes atteintes de troubles psychologiques et de maladies mentales qui consultent des charlatans et des guérisseurs spirituels avec des méthodes bizarres et autres, ce qui conduit à l’exacerbation de la maladie et les expose au fraude par ceux-ci, ce qui nécessite de s’opposer à ce phénomène en diffusant le concept et la nécessité de la santé mentale et du traitement psychologique et la nécessité de les combiner avec les soins primaires, car le nombre de malades mentaux en Algérie est très effrayant par rapport aux pays africains.

  La Tanzanie et la Banque mondiale signent des accords de crédit de 650 millions de dollars pour l'éducation et la terre
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top