Société

Programme alimentaire mondial : 9,8 millions de personnes souffrent de faim aiguë au Soudan

Programme alimentaire mondial : 9,8 millions de personnes souffrent de faim aiguë au Soudan

9,8 millions de personnes au Soudan – soit 21 pour cent du pays – souffrent de faim aiguë. Le Programme alimentaire mondial a indiqué que la nutrition et la malnutrition représentent une situation d’urgence et des problèmes structurels au Soudan, Marianne Ward, directrice de pays par intérim du PAM au Soudan, a déclaré qu’avec la période de soudure qui se poursuit jusqu’au dernier trimestre de 2021, le Programme alimentaire mondial manque encore de 48 millions de dollars pour répondre aux besoins au cours des six prochains mois.
« Ce fut une année difficile pour le Soudan, avec notamment des problèmes de déplacement, de sécheresse et de criquets pèlerins. De plus, le panier alimentaire de base du Soudan a augmenté de 220 pour cent par rapport à l’année précédente », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse depuis Genève.
Mme Ward a expliqué comment le Programme alimentaire mondial avait élargi ses programmes d’alimentation scolaire. « La situation était très difficile et il y avait un besoin d’un soutien international continu », a-t-elle déclaré, notant que le Soudan avait un énorme potentiel agricole qui attend d’être bien utilisé, et après la levée des sanctions, le Soudan est maintenant de nouveau ouvert aux affaires dans un façon qui n’existait pas il y a 30 ans, « Il y avait aussi l’espoir que certains des conflits de longue date prendraient fin », a-t-elle déclaré.
Pour sa part, Dominique Bergéon, directeur du Département des urgences et de la réhabilitation de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a déclaré que l’insécurité alimentaire grave signifie que les gens ont dû réduire la qualité et la quantité de nourriture qu’ils mangent, il a ajouté qu’il était nécessaire d’avoir un paquet intégré pour la sécurité alimentaire, y compris le soutien agricole, le renforcement de la résilience des communautés et l’assistance alimentaire, le 7 juin, les Nations Unies célèbrent la troisième Journée mondiale de la sécurité sanitaire des aliments, dirigée par l’Organisation mondiale de la santé et la FAO, qui vise à attirer l’attention et à promouvoir des solutions pour aider à prévenir, détecter et gérer les risques d’origine alimentaire, chaque année, environ 600 millions de personnes tombent malades et 420 000 meurent en mangeant des aliments contaminés par des virus et des bactéries.

  Un plan «révolutionnaire» pour sauver la plus grande forêt d'Afrique contribue à stabiliser le climat mondial
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top