Société

2,4 millions de personnes menacées de famine au Kenya d’ici novembre

2,4 millions de personnes menacées de famine au Kenya d'ici novembre

Le Programme alimentaire mondial a annoncé qu’au moins 2,4 millions de personnes risquaient de mourir de faim d’ici novembre en raison de la sécheresse dans le nord et l’est du Kenya, craignant des conditions similaires à celles rencontrées dans le pays en 2017.

Cette prévision inquiétante est presque trois fois plus élevée que les chiffres de l’année dernière pour la même période, lorsque 852.000 personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire aiguë entre octobre et novembre 2020, a déclaré le Programme alimentaire mondial dans une note appelant à une action urgente pour lever les fonds nécessaires, le 8 septembre, le président Uhuru Kenyatta a déclaré l’état de catastrophe naturelle en raison d’une sécheresse qui a laissé au moins 2,1 millions de personnes menacées de famine, selon l’Autorité nationale de gestion de la sécheresse.

« Ce nombre devrait atteindre 2,4 millions de personnes d’ici novembre 2021 », a déclaré le Programme alimentaire mondial, « J’ai peur d’atteindre le niveau de 2017, après la dernière grande sécheresse au Kenya. Je pense qu’on peut craindre que 2,5 millions de personnes soient touchées dans les prochains mois », a déclaré à l’AFP la représentante du PAM au Kenya Loren Landis, l’Afrique de l’Est a subi une grave sécheresse cette année-là, ce qui a amené la Somalie au bord de la famine.

  Kenya Airways lance Fahari Innovation Hub
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top