Société

Libye : le HCR appelle les autorités à élaborer un plan d’urgence pour les demandeurs d’asile et les réfugiés Africains

Libye : le HCR appelle les autorités à élaborer un plan d'urgence pour les demandeurs d'asile et les réfugiés Africains

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exhorté le gouvernement libyen à remédier à la situation désastreuse des demandeurs d’asile et des réfugiés Africains d’une manière humaine et fondée sur les droits, cet appel fait suite à une série de descentes et d’arrestations arbitraires menées par les autorités ce mois-ci, ciblant des zones surpeuplées de réfugiés et de demandeurs d’asile, qui ont fait plusieurs morts et la détention de milliers de personnes, tandis que beaucoup ont été victimes de déplacements et de misère, selon un communiqué publié par l’agence de l’ONU.

L’envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée occidentale et centrale, Vincent Cochetel, a noté ce qu’il a décrit comme une forte détérioration des conditions des demandeurs d’asile et des réfugiés parmi les groupes les plus vulnérables à Tripoli, depuis le début des raids de sécurité et des arrestations par les autorités libyennes. en octobre.

Il a ajouté : « Les autorités libyennes doivent élaborer un plan approprié pour garantir que leurs droits soient respectés et que des solutions durables soient trouvées pour eux », environ 3 000 personnes sont actuellement réfugiées près du centre communautaire de Tripoli, où le HCR et ses partenaires fournissent une assistance médicale et d’autres services et se trouvent dans une situation très critique, selon le HCR qui a signalé que nombre d’entre eux ont été touchés par les raids et la démolition de leurs maisons, et qu’ils se sont échappés de détention dans des conditions épouvantables. D’autres ont également rejoint le groupe dans l’espoir d’être évacués.

Cochetel a dit :

« Beaucoup d’entre eux se sont retrouvés sans abri et ont perdu tous leurs biens à la suite de l’opération de sécurité et dorment maintenant par temps froid et dans un environnement totalement dangereux. C’est totalement inacceptable ».

  Abyei: 11 personnes ont été tuées et la mission onusienne appelle à la désescalade des tensions
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top