Société

Le fils d’un couple gay namibien dans les limbes de la citoyenneté après une décision de justice

Le fils d'un couple gay namibien dans les limbes de la citoyenneté après une décision de justice

La Cour suprême de Namibie a annulé la décision d’un tribunal inférieur d’accorder la citoyenneté au fils d’un couple homosexuel né en Afrique du Sud voisine par maternité de substitution, en 2021, la Haute Cour avait accordé la citoyenneté à l’enfant après que le ministère de l’Intérieur l’avait refusée pour des raisons techniques.

La cour suprême a accepté, déclarant lundi que la Haute Cour s’était « fourvoyée », « Étant donné que la naissance… n’a pas été enregistrée au sens de… la loi sur la citoyenneté, il n’était pas compétent pour la Haute Cour d’accorder la réparation qu’elle a accordée à l’intimé », a-t-il déclaré.

« En raison du non-respect de la loi sur la citoyenneté, le ministre a eu raison de ne pas accorder à l’enfant mineur la citoyenneté par filiation », a déclaré le tribunal, l’enfant, Yona, maintenant âgé de quatre ans, a un certificat de naissance sud-africain identifiant ses parents comme étant Phillip Luehl, un Namibien, et Guillermo Delgado, un Mexicain.

Dans sa plainte initiale, le ministère de l’Intérieur avait exigé un test ADN pour prouver que l’un des parents du garçon était namibien, mais le couple a refusé de faire le test et la Haute Cour a accepté un certificat de naissance délivré en Afrique du Sud.

Le couple s’est dit déçu par la dernière décision mais a juré de continuer à se battre pour le droit de leur fils à la citoyenneté, Luehl a déclaré aux journalistes que la décision n’était qu’un autre moyen de « frustrer les personnes qui n’ont pas pleinement accès à l’égalité, en les frustrant avec des questions de procédure bureaucratique », « C’est très malheureux », a-t-il déclaré, dans une déclaration antérieure, le couple a déclaré: « Ce tribunal est censé être le tuteur supérieur des enfants, censé décider dans le meilleur intérêt des enfants, et ici, ils nous font tourner en rond », l’Afrique du Sud, en vertu de sa constitution libérale post-apartheid, est la seule nation africaine qui autorise le mariage homosexuel, légalisé en 2006, en Namibie, l’homosexualité est illégale en vertu d’une loi sur la sodomie de 1927 datant de l’époque où le pays était sous domination sud-africaine. La loi est rarement appliquée.

  Un garçon éthiopien fournit de l'électricité aux maisons de son village en utilisant des excréments d'animaux
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top