Société

Appels à protéger un site du patrimoine libyen gâché par des vandales

Appels à protéger un site du patrimoine libyen gâché par des vandales

Cette ville antique est fière depuis l’époque romaine, mais maintenant, des graffitis recouvrent les murs de Sabratha, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, en 2016, l’UNESCO a ajouté le site à la liste du patrimoine mondial en péril, Sabratha a commencé comme un poste de traite phénicien selon l’UNESCO, une partie du royaume numide de Massinissa avant que les Romains ne le reconstruisent aux deuxième et troisième siècles.
Le guide touristique Adel Mahmoud explique que les jeunes visiteurs de ce site fragile sont souvent seuls et qu’ils ne savent pas comment se comporter autour des vestiges antiques, « Nous faisons appel aux gens, nos mères, nos jeunes, nos enfants, nos aînés, nos jeunes et les écoles qui viennent ici. Ces écoles sont censées amener un guide avec elles afin qu’elles puissent observer cette ville antique (de manière organisée) », dit-il, « Nous demandons au Département des antiquités et au gouvernement, en particulier au gouvernement et au Premier ministre, de prêter attention à ces antiquités, car elles sont ici depuis des milliers d’années, d’autant plus qu’ici à Sabratha, cette ville est construite en grès facilement endommagé », dit-il, Mahmoud a travaillé autour de cette ville antique pendant 34 ans, l’UNESCO a inscrit Sabratha et quatre autres sites libyens sur la Liste du patrimoine mondial en péril en juillet 2016 en raison des dommages qui lui ont été causés et des nombreuses menaces qui l’entourent.
L’UNESCO a indiqué que la Libye souffre toujours d’instabilité et appelle à la protection des antiquités dans le pays, Mahmoud dit que les structures autour de la ville sont défaillantes et que les zones exposées aux intempéries s’effondrent, les temples puniques entourant la place du marché, le tribunal judiciaire et le conseil municipal ont été reconstruits au IVe siècle après JC, la ville antique est également célèbre pour son immense théâtre romain, mais sans touristes étrangers, seules les familles libyennes visitent le site le week-end.

  Immigration à la mort en Afrique !
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top