Société

L’OMS appelle la Guinée équatoriale à révéler le nombre de personnes infectées par « Marburg »

L'OMS appelle la Guinée équatoriale à révéler le nombre de personnes infectées par "Marburg"

La Guinée équatoriale a confirmé 13 cas de maladie de Marburg depuis le début de l’épidémie, ont indiqué des responsables de la santé, après que le chef de l’Organisation mondiale de la santé a exhorté le gouvernement du pays d’Afrique centrale à signaler les nouveaux cas, neuf personnes sont décédées et un patient s’est rétabli depuis le début de l’épidémie, a indiqué le ministère de la Santé de Guinée équatoriale sur Twitter, ajoutant que 825 contacts ont été retrouvés depuis lors.

Le pays a confirmé sa toute première épidémie de la maladie en février, selon l’Organisation mondiale de la santé, qui a signalé la semaine dernière 9 cas confirmés en laboratoire et a estimé le nombre total de décès et de cas probables à 20, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré plus tôt : « L’Organisation mondiale de la santé est consciente de la présence de cas supplémentaires, et nous avons demandé au gouvernement de signaler officiellement ces cas à l’Organisation mondiale de la santé », l’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’il y avait également une épidémie de virus de Marburg en Tanzanie, avec huit cas dont cinq décès signalés dans le district de Kagera, au nord-ouest du pays. Il a ajouté qu’il travaillait avec les autorités locales et les fabricants de vaccins pour mener des essais dans les pays touchés.

La maladie à virus de Marburg est une fièvre hémorragique virale dont le taux de mortalité peut atteindre 88 %, selon l’Organisation mondiale de la santé. Les symptômes comprennent de la fièvre, de la fatigue, des vomissements tachés de sang et de la diarrhée. Il n’existe aucun vaccin ou traitement antiviral approuvé pour le traiter, et Marburg est transmis aux personnes par des chauves-souris frugivores et appartient à la même famille de virus responsable de la maladie mortelle Ebola.

  La Guinée équatoriale impose la quarantaine après que 200 personnes soient infectées par une maladie inconnue
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top