Société

85 personnes ont été tuées dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs dans le centre du Nigeria

85 personnes ont été tuées dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs dans le centre du Nigeria

85 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs dans le centre du Nigeria, selon un nouveau bilan (responsables locaux), Le bilan des affrontements entre bergers et agriculteurs dans l’Etat du Plateau, dans le centre du Nigeria, est passé de 30 à 85 morts, a annoncé jeudi un responsable local, le chef du Conseil du gouvernement local, le ministre Dabot Daniel, a déclaré à l’AFP qu’après les attaques qui ont eu lieu lundi dans le district de Mango, « 85 corps ont été retrouvés ».

Il a ajouté qu’un certain nombre de personnes ont été blessées, sans préciser leur nombre, alors que « de nombreuses maisons ont été détruites et qu’un grand nombre de personnes se sont retrouvées sans abri », l’Agence gouvernementale de gestion des urgences a également déclaré que « des milliers de personnes sont sur les routes à la recherche d’endroits sûrs où aller » à la suite des attentats, la région chevauche la ligne de démarcation entre le nord majoritairement musulman du Nigéria et le sud majoritairement chrétien. Elle est témoin, depuis des années, d’actes de violence ethnique et religieuse, on ne sait pas encore ce qui a causé l’éclatement de la récente violence, mais les meurtres entre éleveurs de bétail et agriculteurs se terminent souvent par des attaques de gangs lourdement armés contre des villages.

Le directeur des opérations de recherche et de sauvetage de l’agence, Johnny Bala, a déclaré que l’équipe de l’agence s’était rendue dans la région depuis mercredi.

« Nous pouvions voir des maisons qui brûlaient encore », a déclaré Bala à l’AFP, ajoutant : « Nous ne pouvions pas nous approcher davantage car les jeunes hommes étaient en colère », jeudi, la police a annoncé avoir arrêté cinq personnes en lien avec les violences, « Une forte présence sécuritaire a été déployée », a confirmé le porte-parole de la police Alfred Alabu dans un communiqué.

  La Banque mondiale annonce un partenariat pour fournir de l'électricité à des millions de personnes en Afrique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top