Société

Une grande ferme de rhinocéros sauvée par une ONG en Afrique du Sud

Une grande ferme de rhinocéros sauvée par une ONG en Afrique du Sud

La plus grande ferme de rhinocéros au monde, créée en Afrique du Sud dans le but de sauver l’espèce du braconnage, a été acquise par l’ONG African Parks, la ferme Platinum Rhino de 7 800 hectares, abritant 2 000 rhinocéros blancs, appartient désormais à l’organisation associée au prince Harry. African Parks a déclaré : « African Parks est devenu le nouveau propriétaire de Platinum Rhino, le plus grand établissement privé d’élevage en captivité de rhinocéros au monde» a déclaré l’ONG dans un communiqué.

Le fondateur de la ferme, le riche homme d’affaires John Hume, l’avait mise aux enchères en raison des coûts élevés impliqués dans ses efforts de conservation. Malgré ses efforts, aucun acheteur n’est apparu, exposant les rhinocéros au risque de braconnage, African Parks, avec le soutien du gouvernement sud-africain et de groupes de conservation, est intervenu pour assurer l’avenir de ces animaux, le riche homme d’affaires John Hume, 81 ans, a ouvert la ferme en 2009. Face aux coûts exorbitants de son vaste projet, il a mis sa propriété aux enchères en avril, affirmant qu’il cherchait un autre « millionnaire » pour prendre la relève, « L’élevage de rhinocéros est un passe-temps coûteux », a reconnu l’éleveur dans un entretien à l’AFP avant la vente, ajoutant qu’il était « à court d’argent ». M. Hume, qui n’a pas répondu lundi à une demande de commentaires, a déclaré avoir dépensé un total de 150 millions de dollars pour sauver le grand mammifère, « Aucune offre n’a été reçue, ce qui expose ces rhinocéros à un grand danger de braconnage », a souligné African Parks.

Le PDG de l’organisation, Peter Fearnhead, cité dans le communiqué, a expliqué qu’il était « moralement obligé de trouver une solution pour ces animaux sauvages en déclin », l’ONG, qui n’a pas précisé le montant qu’elle avait payé, a reçu le soutien du gouvernement sud-africain et d’organisations de conservation, ainsi qu’une aide financière pour l’achat, l’Afrique du Sud abrite près de 80 % de la population mondiale de rhinocéros blancs, estimée aujourd’hui à moins de 13 000 spécimens, le pays est devenu un foyer de braconnage, poussé par la demande asiatique, où les cornes de kératine – la même substance que les ongles ou les cheveux humains.

  Afrique du Sud : Une maladie aviaire détectée dans une colonie de manchots du Cap

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top