Société

Washington Post : Le désastre en Libye est la faute de tous

Washington Post : Le désastre en Libye est la faute de tous

Une analyse du Washington Post accuse presque tout le monde d’être responsable du désastre dans l’est de la Libye, où de fortes pluies ont provoqué l’effondrement d’une série de barrages près de la ville côtière de Derna, provoquant des inondations catastrophiques, les inondations – selon l’écrivain Ishaan Tharoor – ont entraîné la mort de 20 000 personnes et le déplacement de dizaines de milliers d’autres.
L’auteur estime que le désastre a été exacerbé par l’instabilité politique en Libye et la négligence des infrastructures, et il accuse également les puissances étrangères d’avoir joué un rôle dans l’instabilité de la situation là-bas, chaque pays cherchant à réaliser ses propres intérêts aux dépens de l’État et du peuple libyen, l’auteur a pointé du doigt la responsabilité des factions belligérantes et du régime divisé en Libye, estimant qu’ils ont ouvert la voie à la dévastation qui a suivi, soulignant que les Libyens ont souffert pendant les années de combats intermittents, de trêves instables et les années qui ont suivi la chute du régime du président Mouammar Kadhafi, et tout cela a amené les villes libyennes à devoir fidélité à un mélange de milices et de tribus en guerre, Tharoor a estimé que la situation instable actuelle en Libye est également le résultat de l’ingérence de parties extérieures qui ont commencé avec l’intervention menée par l’OTAN dans le pays en 2011.
Cependant, l’article note que la catastrophe offre désormais l’occasion de réinitialiser les choses dans le pays, comme l’a déclaré Ethan Coren, ancien diplomate américain en Libye : « Après des années passées à traiter la Libye comme un problème à contenir, les États-Unis ont désormais une solution et opportunité, à travers cette catastrophe, de renouer le dialogue directement avec le peuple», cela fait référence à la nouvelle aide fournie par l’administration Biden, tandis que l’Union européenne mobilise également un soutien humanitaire.

  Nations unies : 73 migrants portés disparus au large de la Libye depuis hier
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top