Société

Programme alimentaire mondial : 4 millions de Somaliens risquent de souffrir de la faim ou pire

Programme alimentaire mondial : 4 millions de Somaliens risquent de souffrir de la faim ou pire

Un quart de la population somalienne devrait être confrontée cette année à « une famine d’un niveau critique, voire pire », en raison de la sécheresse et des inondations causées par le changement climatique, a déclaré le Programme alimentaire mondial, « Ce bombardement de chocs climatiques, de la sécheresse aux inondations, va prolonger la crise alimentaire en Somalie », a-t-il ajouté, aujourd’hui, ces inondations dévastatrices paralysent la capacité de la Somalie à se relever».
« Le soutien continu de la communauté internationale sera essentiel », a expliqué Wilton, dans la ville de Luuq, où le fleuve Juba est sorti de son lit, l’organisation World Vision Relief a déclaré avoir pu secourir certains villageois coincés par les inondations, « Jusqu’à présent, nous avons secouru plus de 400 personnes se trouvant dans des sites complètement inondés à la suite des fortes pluies de la semaine dernière », a déclaré Mohieldin Abdullahi, directeur des opérations de l’organisation en Somalie, les Nations Unies ont décrit les inondations qui ont provoqué le déplacement de centaines de milliers de personnes en Somalie et dans les pays voisins d’Afrique de l’Est à la suite d’une sécheresse historique au début de cette année, comme un événement qui ne se produit qu’une fois par siècle, dans la région de Dolo, en Somalie, les maisons sont désertes et les routes transformées en rivières. À Dolo, certains affirment que les déplacements dans les zones les plus touchées des villes et des villages sont devenus dangereux à cause des animaux qui pourraient se cacher sous la surface.
« Nous ne pouvons pas nous rendre dans certains endroits de la ville à cause des niveaux d’eau élevés et nous avons peur des crocodiles et d’autres animaux présents dans l’inondation », a déclaré Timadi Hussein Abdi, un habitant de Dolo. Certaines familles ont été transférées de Dolo vers des camps de personnes déplacées internes, les inondations, qui ont fait suite aux fortes pluies qui ont commencé début octobre, ont tué au moins 32 personnes et contraint plus de 456 800 personnes à quitter leurs foyers en Somalie, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

  Tunisie...Le retour de 170 migrants béninois dans leur pays
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top