Société

Les scientifiques trouvent une solution au mystère de la construction des pyramides d’Égypte

Les scientifiques trouvent une solution au mystère de la construction des pyramides d'Égypte

Les scientifiques pensent qu’ils ont peut-être pu résoudre le mystère de la construction de 31 pyramides en Égypte, dont les célèbres pyramides de Gizeh, construites il y a plus de 4000 ans, une équipe de recherche de l’Université de Caroline du Nord à Wilmington a découvert que les pyramides pourraient avoir été construites le long d’une ancienne branche du Nil qui a depuis longtemps cessé d’exister, qui est aujourd’hui recouverte de terres désertiques et agricoles, pendant de nombreuses années, les archéologues ont cru que les anciens Égyptiens utilisaient une voie navigable à proximité pour transporter des matériaux tels que des blocs de pierre nécessaires à la construction de pyramides près de la rivière.
Mais jusqu’à présent, » personne n’était sûr de l’emplacement, de la forme, de la taille ou de la proximité de cette immense voie navigable avec l’emplacement réel des pyramides », selon l’un des auteurs de cette étude, le professeur égyptien Iman Ghoneim, dans un effort transcontinental, le groupe de chercheurs a utilisé des images satellites radar, des cartes historiques, des levés géophysiques et des fouilles (une technique utilisée par les archéologues pour extraire des preuves à partir d’échantillons) pour cartographier une branche de la rivière, qui, selon eux, a été ensevelie sous le poids de sécheresses sévères et tempêtes de sable il y a des milliers d’années, l’étude, publiée dans la revue scientifique Communications Earth & Environment, ou (communications-Terre et environnement), a déclaré que l’équipe était capable de « pénétrer la surface du sable et de produire des images de points de repère dispersés » en utilisant la technologie radar.
Le professeur Eman Ghoneim a déclaré que parmi ces monuments figurent « des rivières enfouies et des structures anciennes » situées sous le pied des plateaux, où « se trouvent la grande majorité des anciennes pyramides égyptiennes », s’adressant à la BBC, l’une des participantes à l’étude, le Dr Susan onstein, a déclaré que « déterminer l’emplacement de la branche réelle [de la rivière] et obtenir des données montrant l’existence d’une voie navigable, qui peut être utilisée pour transporter des blocs lourds, du matériel, du personnel et tout, peut vraiment nous aider à expliquer la construction des pyramides.

  Les réfugiés ougandais représentent 3,6% de sa population
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top