Société

La Tunisie discute avec la Mauritanie et le Kenya de la migration irrégulière

La Tunisie discute avec la Mauritanie et le Kenya de la migration irrégulière

La Tunisie a discuté avec la Mauritanie et le Kenya des questions de migration irrégulière et du renforcement de la coopération conjointe dans divers domaines, cela s’est produit lors de deux réunions distinctes tenues par le Premier ministre tunisien Ahmed El Hachani avec le président mauritanien Mohamed Ould Sheikh Ghazouani et le Kenyan William Ruto, en marge de l’ouverture du premier sommet coréo-africain à Séoul, selon deux déclarations distinctes de le Premier ministre tunisien.

Le Premier ministre tunisien a déclaré que la rencontre entre Al-Hashani et Al-Ghazouani (Président de l’Union africaine) « représentait une occasion renouvelée de saluer les relations fraternelles fortes et de longue date entre les deux pays, et de confirmer leur volonté de développer leurs relations ». coopération entre les deux pays frères, il a ajouté : « Les deux parties ont discuté de la manière de trouver des solutions au phénomène de la migration irrégulière, à travers une approche continentale globale sous l’égide de l’Union africaine », la Mauritanie est considérée comme un point de passage majeur pour les migrants africains, la ville de Nouadhibou (extrême ouest) étant devenue ces dernières années une destination privilégiée pour ceux souhaitant traverser vers l’Europe et les Etats-Unis.

Alors que la Tunisie connaît une augmentation remarquable du rythme de la migration irrégulière vers l’Europe, notamment vers les côtes italiennes, en raison des répercussions des crises économiques et politiques dans le pays et dans d’autres pays africains, notamment d’Afrique subsaharienne, dans une deuxième déclaration, le Premier ministre tunisien a déclaré : « Lors de sa rencontre avec Ruto, Al-Hashani a affirmé la disposition de la Tunisie à développer davantage les relations de coopération avec le Kenya dans divers domaines tels que l’enseignement supérieur, la santé et la numérisation ».

  Nouveau cas d'Ebola confirmé dans l'est de la République démocratique du Congo

Il a expliqué que « la convocation du premier grand comité mixte entre les deux pays à l’avenir sera l’occasion de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays et de créer un dynamisme économique durable ».

Le communiqué cite le président kenyan disant qu’il espérait « élever le niveau de coopération avec la Tunisie dans divers domaines ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top