Economie

Les affaires reprennent dans le plus grand marché noir des devises étrangères en Algérie

Les affaires reprennent dans le plus grand marché noir des devises étrangères en Algérie

Le marché noir des devises étrangères est en train de rebondir de nouveau en Algérie, alors que de nombreux citoyens et commerçants ont afflué vers le marché noir pour obtenir des devises étrangères après que le gouvernement algérien a annoncé l’ouverture partielle bientôt des frontières, ce qui a provoqué un bond des prix des devises étrangères par rapport au dinar algérien, qui souffre beaucoup depuis un certain temps de sa dépréciation, puisqu’il a perdu 40% de sa valeur sur le marché parallèle face à l’euro et au dollar ces dernières années.

Les prix des devises étrangères par rapport au dinar algérien ont été estimés hier au marché parallèle Square Port Saïd à Alger à 210 dinars contre un euro et 173 dinars contre le dollar, quant à la livre (la livre sterling), la valeur d’une livre a atteint 230 dinars et la demande ne cesse d’augmenter, et cette ruée vers les devises étrangères coïncide avec l’annonce de l’ouverture partielle des frontières, ainsi que le retour de l’activité sur le marché mondial, notamment chinois, et l’augmentation des activités commerciales , à un moment où il y a une augmentation significative du volume de la demande de devises étrangères par rapport à la taille de l’offre de celles-ci, ce qui représente une opportunité de profit rapide pour les «courtiers» qui contrôlent les prix du marché noir.

  L'agriculture reste peu attrayante pour les jeunes en Afrique, selon des experts
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top