Economie

Pourquoi les Kenyans se moquent du Fonds monétaire international?

Pourquoi les Kenyans se moquent du Fonds monétaire international?

Ne ressentant aucune amélioration de leurs conditions de vie, les Kenyans se moquent du Fonds monétaire international. Au cours des dernières semaines, des dizaines de messages se sont répandus sur les pages de la Fondation internationale sur des sites de médias sociaux se moquant de la Fondation et de leurs conditions. Dans un commentaire, un Kenyan a écrit sarcastiquement: « Prends ton prêt de 2,4 milliards de dollars que tu as donné à notre pays, on ne le veut pas! Ou plutôt donne-le au président et à son entourage, car c’est comme ça qu’il se terminera de toute façon. .  » Un document électronique populaire diffusé par les Kenyans exigeant que le Fonds monétaire international annule le dernier prêt à leur pays avec plus de deux cent mille signatures en moins de 48 heures.

Ce montage financier ridicule est un prêt approuvé par le FMI début avril qui vise à soutenir les efforts du gouvernement pour répondre à la pandémie de Covid-19 à travers le pays à un taux d’intérêt bas de trois ans, comme de nombreux pays. Le Kenya souffre des effets économiques de cette pandémie. Six mois après la crise, pas plus de 1,7 million de Kenyans ont perdu leur emploi, et au cours de l’année en cours, et depuis que le gouvernement a décidé de réimposer un verrouillage général en mars 26; La situation est devenue plus inquiétante et les prix du carburant ont augmenté de façon spectaculaire, poussant les prix de la vie à des niveaux sans précédent.

Ce prêt vise à atténuer ces effets; Selon le Fonds monétaire international, « sans cette aide financière, le Kenya doit réduire considérablement les dépenses publiques dans les domaines des investissements et des programmes sociaux, ce qui rendra difficile le retour à une vie normale ».

  Le Soudan attend avec intérêt un partenariat international pour contrôler les frontières avec l'Afrique centrale

Au cours des dernières années, les Kenyans ont vu leur gouvernement plonger dans des milliards de dollars de dettes. L’an dernier seulement, l’administration du président Uhuru Kenyatta devait près de 9,2 milliards de dollars, selon l’analyste économique Ken Jishenga. De nombreux citoyens ordinaires affirment que cette dette ne contribue guère à améliorer les conditions de vie des Kenyans.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top